En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Méthaneuf : une dérogation qui serait un droit à polluer

GAZ
Par le

Imaginé par la filière gaz, Méthaneuf est un dispositif qui autoriserait la construction de logements chauffés au gaz naturel (une énergie fossile), en contrepartie d’une libéralité consentie à un fonds dédié à l’achat de certificats d’origine de biométhane.

Ainsi, en échange d’une contribution financière qui servirait à développer des projets de méthanisation, qui in fine serait payée par les futurs acquéreurs des logements, le promoteur serait exonéré des exigences de la RE 2020 relatives aux énergies renouvelables et aux émissions de CO2. Il n’aurait nul besoin d’installer des moyens locaux de production d’énergies renouvelables ou d’isoler davantage le bâtiment pour réduire ses émissions de CO2. Ce dispositif serait tout bénéfice pour le promoteur car moins cher et techniquement plus simple que de construire un bâtiment avec une isolation de qualité et produisant sa propre énergie. Un dispositif d’autant plus fallacieux que, sauf à de rares exceptions, ce gaz vert, s’il est produit, le sera on ne sait où, sans doute à des kilomètres du bâtiment construit par le promoteur et ne l’alimentera pas directement.

Équilibre des Énergies alerte sur ce dangereux précédent qui trahirait l’objectif de la RE 2020 de construire des bâtiments exemplaires à tous les points de vue dont les solutions pourront être exportées par la suite dans l’existant. Pour Brice Lalonde : « La mise en place de ce droit à polluer conduirait à ce que des logements soient alimentés en gaz carboné pendant des décennies tout en étant moins bien isolés et dépourvus de l’appoint d’énergies renouvelables ».

Télécharger notre communiqué de presse

Contact presse :                             
Isabelle LAVILLE – email : ilaville@replique-com.com – Tél. : 01 40 86 31 53 – 06 25 47 18 03

PARTAGER CET ARTICLE