En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Groupe Muller : la recherche fait peau neuve!

Par le |

1 IMG_4286 - 3Le Groupe Muller est peu connu du grand public, pourtant, derrière cette société familiale se cachent des marques renommées comme : « Airelec », « Applimo », « Auer », « Campa », « Noirot », « France Energie », « Convect Air », « Concorde Design », ou encore « Chauffelec ».

En mars 2015, la Directrice Générale de Business France[1] se félicitait que « La France continue d’attirer des investissements dans les fonctions à forte valeur ajoutée, notamment celles de la production et de la recherche [ce qui en fait] (…) depuis quatre ans, (…) le premier pays d’accueil des implantations industrielles en Europe »[2].

Comme un écho à ces déclarations, le Groupe Muller montre une nouvelle fois à ceux qui pensent que la France n’est plus qu’un pays de services, qu’il est possible d’y mener une entreprise industrielle.

Vendredi 29 janvier 2016, Le Ministre Serge Lepeltier était en déplacement sur les sites industriels du Groupe Muller, où il a visité les usines de production et les nouveaux laboratoires de R&D de Laon (Noirot) et de Fismes (Campa).

Il était accompagné des Directeurs du Groupe EDF Laurent Reber[3] et Thierry Le Boucher[4]

Accueilli par le Directeur Général du Groupe, Pascal Teurquetil, les quatre hommes ont eu l’honneur d’inaugurer le centre de recherche de Laon, qui a connu une profonde transformation.

Inauguration Muller Laon

de G. à D. Laurent Reber, Pascal Teurquetil, Serge Lepeltier, Thierry Le Boucher coupant le ruban d’inauguration

Noirot : L’exemple d’une filière thermique innovante

L’usine Noirot accueille un centre de R&D flambant neuf, qui s’étend sur plus de 1600 m2. Agrandi en 2015, le laboratoire est dédié à l’innovation technologique.

La salle principale aux lignes sobres et au design épuré, comporte une série de compartiments d’essais permettant d’accueillir un radiateur. Ces « cellules climatiques ont été aménagées pour étudier le comportement des appareils et améliorer leurs performances », explique Éric Baudry, Directeur Marketing du Groupe. Chaque compartiment est conçu pour reproduire des conditions climatiques spécifiques et isolées pour ne pas influer sur l’expérience voisine. Les produits y subissent des batteries de tests : qualité des capteurs, stabilité au dixième de degré de la température, confort, robustesse, rapidité des systèmes de communication entre les appareils, diffusion de la chaleur, isolation de la façade, étanchéité, etc.

Plus loin nous pénétrons dans un véritable logement d’une centaine de mètres carrés. Les interactions existantes entre l’appareil et son environnement en conditions réelles y sont étudiées. L’accent est mis en particulier sur « la modélisation de différentes configurations, d’isolation et d’équipements selon des scenarii de vie variés, (…) [afin] d’inventer les produits de demain », poursuit le Directeur R&D, Thierry Saublet[5].

Des cellules climatiques ont été aménagées pour étudier le comportement des émetteurs

Des cellules climatiques ont été aménagées pour étudier le comportement des émetteurs

Conjuguer Transition Énergétique et Révolution Numérique

Le Groupe Muller a développé la technologie « Smart ECOcontrol®», qui permet aux radiateurs de devenir des appareils « Intelligents », « Communicants » et « Connectés ». Pour Thierry Saublet « l’objectif est de fournir des solutions qui garantissent le confort thermique des occupants avec le minimum d’énergie consommée ». Pour ce faire les appareils récoltent et analysent un grand nombre de données, dialoguent entre eux et auto-optimisent leurs fonctionnements… Ce sont désormais de véritables intelligences embarquées qui permettent des économies d’énergie et l’amélioration du confort pour l’utilisateur.

Il reste encore un domaine à conforter celui de la sécurité des données. A l’heure du Big Data, c’est une question essentielle pour le particulier qui voit de plus en plus d’appareils pénétrer son intimité et agréger des informations relevant de la vie privée (consommation, présence, etc.). Les industriels doivent apporter des garanties, via la mise en place de protocoles stricts, le développement de logiciels sécurisés et la garantie que les bases de données ne soient pas revendues.

Mais là encore, le Groupe Muller a un argument de poids : le Label « Origine France Garantie«  (voir ci-dessous).

Centre de R&D de l’usine Noirot

Ennemi public numéro un : Le chauffage d’appoint et importé

Bien que travaillant sur des questions techniques et scientifiques, les concepteurs du laboratoire ont eu à cœur d’en faire un véritable espace pédagogique. Ainsi, nous avons pu assister à plusieurs démonstrations visant à mettre en avant la différence de qualité (solidité, sécurité) et de performance (consommation, confort) entre les radiateurs « Origine France » et ceux importés hors Europe.

Le scénario est simple : « Nous sommes dans le logement d’un couple avec un jeune enfant qui joue. Il court, fait du trotteur, bref il vit… et heurte le radiateur ».

Le choc est matérialisé par un poids qui vient frapper l’appareil. Le résultat est sans appel, là ou le radiateur de marque étrangère se brise en morceaux coupants, celui aux normes françaises résiste.

 

La seconde démonstration souligne les différences de performance en terme de confort entre les deux appareils. A l’aide d’une simple caméra thermique, le technicien montre que dans le cas d’un radiateur nouvelle génération la chaleur est diffusée « à l’horizontal » dans l’ensemble de la pièce ; Tandis que le radiateur importé la projette directement vers le plafond, entrainant un différentiel de température (sol/plafond) et des pertes d’énergie importantes.

5 photo labo 2

Test thermique ©Groupe Muller 

Pour Muller, en sacrifiant la sécurité et le confort au prix, les chauffages électriques importés contribuent à la mauvaise image des radiateurs et sont une concurrence déloyale. En outre, pour les appareils mobiles, ils concourent fortement à la pointe électrique en hiver.

Le label « Origine France Garantie » : un choix volontaire, ancré dans les gènes du Groupe Muller

AFNOR Label Origine France

AFNOR Label Origine France Garantie

R&D, mise au point du prototype, essais, production et même recyclage, le laboratoire de Laon doit permettre au Groupe Muller d’innover et d’optimiser chaque étape d’un processus industriel qui a le mérite de « fabriquer 100% de ses produits en France ».

« Le fait de conserver nos laboratoires de R&D en France est un choix plus stratégique, qu’économique », explique le Directeur Marketing du Groupe, Éric Baudry, pour qui le label « Origine France Garantie » est ancré dans le code génétique de Muller.

© CAMPA - Groupe Muller

© CAMPA – Groupe Muller

Campa : Allier Design et performance

La journée s’est ensuite poursuivie sur le site industriel de Fismes (51) où se trouve l’usine historique du Groupe. Elle accueille également un nouveau centre de R&D, dédié à l’étude des matériaux et du design des radiateurs de la marque Campa.

Le Groupe Muller : Une histoire de famille avant tout

Le Groupe Muller a été fondé au début des années 1950[6] par son Président actuel, Monsieur René Teurquetil. A l’époque il doit son rapide développement économique au changement de tension du réseau électrique puis à sa spécialisation dans les appareils de chauffage. Rapidement deux sociétés sont créées Muller&Cie et Teurquetil&Cie. Dès lors le Groupe n’aura de cesse de s’étendre par achats successifs en France et à l’étranger.  Aujourd’hui, la relève familiale est assurée en la personne du fils de René Teurquetil, Monsieur Pascal Teurquetil, qui a pris la Direction Générale du Groupe.

Ainsi, Muller allie modernité et histoire, comme le montre ce petit clin d’œil avec le musée familial, qui expose l’ancien autorail des Présidents de la République : il a accueilli d’illustres voyageurs comme René Coty et le Général de Gaulle[7].

 

Autorail - XD2511_autorail ©Canton de Reichshoffen

Autorail – XD2511_autorail ©Canton de Reichshoffen

[1] Créé le 1er janvier 2015, Business France est un établissement public, placé sous la triple tutelle du Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, du Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, et du Ministre du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité.
[2] Business France, Communiqué de presse, Les investissements étrangers en France en 2014 : la deuxième contribution à l’emploi depuis 2010, 16 mars 2015, http://www.ambafrance-lu.org/Les-investissements-etrangers-en
[3] Groupe EDF – Directeur Direction Développement Pilotages et Stratégies
[4] Groupe EDF – Directeur délégué Recherche & Développement
[5] Thierry Saublet est Directeur Recherche & Développement, Certification du Groupe Muller
[6] Groupe Muller, Historique, http://www.groupe-muller.fr/
[7] Canton de Reichshoffen, 2005, Autorail du Général de Gaulle et Coty, http://reichshoffen.free.fr/Comple/Reichshoffen/Personnalites.html

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires