En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

RMC: Jean Bergougnoux parle du chauffage électrique dans « Le week-end des experts »

radio
Par le |

Le 15 décembre, François Sorel et Christian Pessey recevaient Jean Bergougnoux sur RMC dans l’émission «Le week-end des experts » afin de parler du chauffage électrique.

Le président d’Equilibre des Énergies et ancien Directeur Général de EDF était reçu au côté de Jean-Michel Guérin (Directeur Général de Particulier à Particulier), de Frédéric Delaitre (Directeur commercial de la marque SAUTER) et de Claude Descombes (Directeur Général de l’association PROMOTELEC).

D’après Monsieur Bergougnoux, il y aurait actuellement près de 8 millions de résidences principales fonctionnant au tout électrique en France.  Un chiffre qui pourrait être nettement supérieur si nous comptabilisions les résidences secondaires.

Le présentateur de l’émission a ainsi soulevé le problème des installations électriques des années 70 et 80 dans des logements ayant une isolation douteuse.  En effet, l’utilisation de ces radiateurs « ancienne génération » et extrêmement énergivores pourrait justifier un gaspillage d’énergie lié à l’électricité ainsi que la mauvaise réputation de cette énergie.

Après avoir reconnu ce malheureux état de fait, le président de notre association a insisté sur la nécessité pour de nombreux logements de faire des travaux d’isolation (comme l’isolation des combles) et de l’évolution majeure des technologies depuis les années 70.

Les anciens convecteurs appelés « grilles pain » de l’époque doivent disparaître pour laisser place au installations performantes disponibles aujourd’hui. En effet, changer son installation électrique reviendrait à environ 3000 euros pour une économie de près de 30% de sa facture d’électricité. Un investissement limité pour des résultats conséquents.

D’après Jean-Michel Guérin, s’il est moins cher de changer son installation électrique lors d’une rénovation, il est plus intéressant de choisir dès maintenant d’autres énergies pour les installations des maisons neuves. De plus, en cas de rénovation, il est pour lui indispensable que les foyers puissent avoir accès à des aides de l’Etat. Sur un financement de 15.000 à 20.000 euros pour des travaux d’isolations, le retour sur investissement reste trop long, donc peu motivant pour les consommateurs.

Pour Monsieur Bergougnoux, passer de l’électricité au gaz lors de rénovations n’a aucun sens. Il est beaucoup plus intéressant d’associer travaux d’innovation et changement du matériel utilisé. Pour une rénovation profonde impliquant le passage du gaz à l’électricité, il serait d’après lui important de faire un bilan en coût pour la réinstallation d’un matériel de bonne qualité en tenant compte du retour sur investissement et du confort à gagner.

Fréderic Delaitre a également eu l’occasion lors de l’émission de mettre en garde les utilisateurs des radiateurs d’appoint. En effet, ces derniers sont branchés à des prises de courant dont le rôle n’est pas en temps normal d’alimenter ce type de matériel. Laisser branché un radiateur d’appoint plus de deux ou trois heures risquerait ainsi de provoquer dans le meilleur des cas une coupure de courant, mais dans le pire des cas si l’installation électrique est ancienne, de provoquer un incendie. Mieux vaut donc changer ses vieux radiateurs que d’avoir une utilisation excessive de ce type d’appareils.

Dans l’optique ou la moitié des centrales nucléaires pourraient être fermées dans les 20 prochaines années, François Sorel s’est inquiété auprès de Monsieur Bergougnoux de voir l’électricité – jusqu’ici préservée par l’augmentation massive du prix des énergies –  augmenter dans les années à venir. D’après l’ancien Directeur Général d’EDF, les tarifs de l’électricité seront incontestablement amenés à augmenter, mais ce au même titre que les autres énergies.

Il est également important de choisir le bon matériel électrique à installer en fonction de son logement. Il est par exemple conseillé de choisir une technologie à inertie pour un logement peu isolé et une technologie à chaleur douce pour une habitation récente. Le directeur de la communication de SAUTER a également parlé d’autres technologies performantes telles que le pilotage du chauffage, la programmation permettant au matériel de s’adapter à notre vie, de radiateurs détectant les ouvertures de fenêtre ou encore d’outils de pilotage intelligent apprenant seuls à répondre à nos besoins quotidiens. Des installations électriques des plus performantes qui pourraient presque nous sembler « futuristes » tant elles sont intelligentes.

Monsieur Bergougnoux a enfin conclu l’émission en mettant en avant l’importance des bilans énergétiques avant la réalisation de travaux, tout en insistant sur la nécessité de le faire réaliser par une entreprise objective et désintéressée.

PARTAGER CET ARTICLE

2 commentaires

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

 

  1. Bertrand dit :

    Bonjour Monsieur, vous avez posté votre commentaire sur le site equilibredesenergies.org qui a participé, par la présence de M. Bergougnoux, à l’emission de RMC animé par M. Pessey. Votre message doit donc etre adressé à M. Pessey sur le site de RMC. Bonne journée et bon courage.

  2. ALESSANDRO dit :

    Bonjour Monsieur PESSEY. Voici quelques semaines vous avez parlé de jurisprudence concernant l’abattage d’arbres mitoyens créant des nuisances très importantes.Notre lot quotidien: Gouttières saturées, toit souillé d’aiguilles de pins, terrasse pratiquement balayée tous les 2 jours, malgré certaines précautions on en ramène à la maison (une racine m’a brisée une dalle sur ma terrasse!). Nous sommes envahis de feuilles et aiguilles de pin. Ma maison est mitoyenne (gauche-droite avec deux soeurs et le neveu)et des rideaux d’arbres qui n’ont aucune utilité pour ces résidents secondaires(ces rideaux entre autre privent de clarté (arbres 30/40 mètres). A joutez à cela 2 à 3 colonies de chenilles processionnaires que je détruit tous les ans dans mon jardin sachant les dégâts qu’elles peuvent occasionner pour les chiens et j’ ai un jeune caniche (nécrose de la langue piqûres de cortisone etc etc…. sic le véto) pour nous même nous avons des allergies avec l’urtication de ces insectes en pleine nature (démangeaisons, on évite de se mettre en short, de trop se découvrir même aux beaux jours(sur les pins d’une seule voisine nous avons compté jusqu’à 10 nids malgré les offres de traitement de la mairie rien n’est fait)A mon arrivée voici 4 ans j’ai pu obtenir par le médiateur l’élagage des branches au dessus de mon jardin et depuis c’est la guerre avec ces gens et toutes les dégradations et vandalisme qu’ils me créent. Pourriez vous me communiquer les jugements d’abattage d’arbres qui ont fait jurisprudence que je puisse prévaloir de ma tranquillité car je suis résident principal et il ne se passe pas un jour que je sois obligé de nettoyer.Depuis que j’ai obtenu gain de cause, Il n’y a plus aucun dialogue avec ces gens là sinon de la haine qui les a conduit à des actes délictueux (sournois bien sûr) sur voiture- sur le chien-coupure d’un tuyau au cutter vanne ouverte etc etc……..C’est leurs guerres pas la mienne Je n’ai pas de preuves mais les actes existent et si avec le concours de ces jurisprudences je peux me défendre et avoir des arguments solides Je vous remercie,Monsieur, de l’intérêt que vous apporterez à ce message et vous prie d’agréer mes salutations distinguées. Je ne peux pas toujours être à l’écoute de votre émission hélas mais je ne sais pas si vous pourrez me répondre vu le courrier et les nombreux cas que vous traitez mais j’ai bon espoir d’avoir votre réponse par message ou par courrier(Merci RMC) ALESSANDRO J.C. 4, Allée des Rouges gorges 85560 LONGEVILLE sur mer. Merci et continuez