En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

France Air défend les économies d’énergie avec les systèmes de ventilation

Par le |

France Air a été créée dans les années soixante pour commercialiser des systèmes de chauffage à air chaud. M. Robinot s’exprime ici au micro de EdEn pour expliquer le rôle des nouveaux systèmes de ventilation à double flux dans les économies d’énergies.

M. Robinot était mon invité fin juin pour nous parler de l’importance de la qualité de l’air avec les nouveaux bâtis, très isolés! En prévision de notre prochain atelier -débat le 24 septembre prochain avec Uniclima et l’association Bâtiment Santé Plus, nous voulions évoquer l’un des aspects techniques de la qualité de l’air intérieur.

L’entreprise France Air a développé la vente des accessoires dans ce secteur et progressivement est devenue un spécialiste de l’aéraulique, qui est le moyen de transporter l’air pour le confort des occupants. Aujourd’hui, France Air conçoit des produits destinés au chauffage, au rafraichissement par l’air et la commercialisation par des installateurs de génie climatique.

Quelles sont les dernières technologies dans ce secteur?

On a pu mieux gérer les débits de ventilation grâce à la mise sur le marché des moteurs à commutation électronique à moindre coût. Car le même débit d’air n’est pas approprié dans toutes les circonstances. On peut ainsi faire varier la vitesse de rotation des ventilateurs qui va déjà se modifier en fonction de la pression du réseau. Ainsi, la consommation d’énergie va diminuer en parallèle du niveau acoustique.

Cette technologie permet-elle aussi de chauffer l’air?

Si un système de ventilation double flux est adopté, il sera possible de chauffer le bâtiment en ajoutant une petite batterie qui apportera les degrés manquants à une température de confort dans une maison très bien isolée. 90% de la température ambiante est récupérée par les ventilateurs!

La RT2012 freine-t-elle certaines innovations?

Cette réglementation a beaucoup inspiré de nouvelles innovations, mais elle a uniquement privilégié l’efficacité énergétique au détriment d’autres solutions. C’est pourquoi, la ventilation hydro-reglable simple flux est incontournable avec le moteur de calcul de la RT2012. Pourtant, ce type de ventilation renouvelle très peu l’air du bâtiment et ne prend en compte que l’humidité de la salle de bain ou de la cuisine qui n’a rien à voir avec celle du séjour. Les occupants la juge inconfortable car elle fait entrer l’air froid ou chaud de l’extérieur, dont la pollution n’est pas filtrée, ni les éventuels nuisances sonores de l’environnement. Mais elle consomme peu d’énergies!

Donc le moteur de calcul de la RT2012 n’a pas encore pris en compte les dernières technologies de ventilation double flux qui ne consomment pas plus que celle que je viens de citer.

Enfin, la complexité des installations d’un système de ventilation explique le trop grand nombre de poses inadaptées qui ne satisfont pas les occupants, qui finissent par boucher les évacuations. Il devient urgent de communiquer les dernières technologies à l’administration qui adapte le moteur de calcul et de mettre en place des formations, sous différents formats, à disposition des artisans et des installateurs.

Regardez ce podcast ici:

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires