En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Les éco-artisans constituent un groupement momentané d’entreprises

Par le |

Même s’il reste encore fort à faire pour les éco-professionnels du bâtiment face aux nouveaux enjeux liés à l’efficacité énergétique, de premiers jalons solides sont posés pour permettre à la filière de se structurer, d’innover et même d’anticiper l’avenir…

La structuration d’une offre professionnelle globale pour les particuliers

A l’occasion du salon Interclima+Elec d’ECO Rénovation Challenges.fr a annoncé le lancement de la nouvelle offre commerciale portée par les ECO Artisans et par la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB). La CAPEB valorise ainsi le positionnement des artisans du bâtiment sur le marché de la rénovation énergétique en offrant aux particuliers des travaux répondant aux objectifs du Grenelle de l’Environnement.  Pour être efficaces, les travaux de rénovation énergétique d’un logement nécessitent une plus grande gestion des interfaces entre les entreprises. Ainsi, deux objectifs sont visés :

1- préserver l’accès direct des artisans aux marchés de la performance énergétique et de l’amélioration des économies d’énergie lorsque les chantiers nécessitent l’intervention de plusieurs corps d’état. ECO Rénovation® permet ainsi aux entreprises de garder le lien direct avec leurs clients ;

2- répondre à une attente régulièrement exprimée par les clients, à savoir de bénéficier d’un seul interlocuteur, lors de la réalisation de bouquets de travaux énergétiques. Désormais, si plusieurs corps d’état sont concernés pour réaliser un chantier, l’entreprise artisanale pourra proposer à son client une offre globale en faisant appel aux compétences d’autres artisans, afin de constituer un groupement momentané d’entreprises (GME) pour la durée du chantier. Un interlocuteur principal, mandataire du groupement qui sera obligatoirement un ECO Artisan®, facilitera les relations avec le client et assurera la coordination des entreprises.

Un réseau d’intelligences collectives

Comme le souligne Philippe Pelletier dans son dernier billet sur Business Immo.com, le Plan Bâtiment Grenelle (PBG) connaît un certain nombre de succès. De son côté, Le blog Pages-Energie met en lumière les « clusters » : ces ensembles de décideurs (ou de « grappes » d’acteurs) qui créent et entretiennent un système relationnel. Il permet  la rencontre d’acteurs de terrain sur une problématique liée au marché avec la conscience que leur avenir est en cause et/ou à construire. Une trentaine de ces clusters dédiés à l’éco-rénovation et à l’efficacité énergétique des bâtiments existent en France de façon locale et sont réunis dans un réseau inter-clusters : la mutualisation des savoirs, des expérimentations et des moyens, le tout en interaction avec le PBG permet de favoriser de nouveaux projets et de faire évoluer les orientations du plan.

Un partenariat de la CAPEB pour anticiper la règlementation européenne

Dans un communiqué de presse en date du 10 février, la CAPEB (via sa filiale Béranger Développment) annonce la signature d’un contrat de partenariat avec Salmson (acteur majeur dans le domaine des pompes et des systèmes de pompage) pour accompagner les artisans face aux mutations résultant de l’entrée en vigueur sur le marché du bâtiment de la Directive européenne ErP (Energy related Products) qui prévoit d’éliminer les produits les plus énergivores et impose aux fabricants de commercialiser des produits à haut rendement énergétique. En effet, à compter du 1er janvier 2013, seuls les circulateurs de classe énergétique A disposant des meilleurs rendements énergétiques seront conformes à cette réglementation. Le plan d’actions issu de ce contrat prévoit notamment pour 2012 :

· La diffusion d’informations produits et réglementaires via le Bâtiment Artisanal, la Lettre de la CAPEB et les E-Mailings diffusés par la CAPEB aux artisans.

· La mise à disposition, sur les salons fréquentés par les artisans (Journées Professionnelles de la Construction, Journées d’Etudes de la CAPEB, Novibat, Artibat), d’une documentation commune.

· La mise en place de formations techniques sur les solutions conformes à la directive, dispensées par des experts Salmson.

Au travers de ce partenariat, Salmson et la CAPEB placent l’artisan au cœur de leurs préoccupations et participent à la préparation des marchés du bâtiment.

Ces différents axes, programmes et projets montrent le dynamisme d’une filière qui doit se réinventer de plus en plus rapidement. En ferez-vous partie ?

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires