En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Pollution de l’air intérieur : une nouvelle certification pour un environnement sain

Par le |

Si les nouvelles constructions aux normes sont par soucis d’économie d’énergie sous-ventilées, la qualité de leur air intérieur n’est plus garantie… Le laboratoire Excell, expert international en qualité d’air intérieur, vient ainsi de créer une nouvelle certification « Excell + » pour les industriels et les bailleurs sociaux, afin de garantir un air intérieur plus sain.

Depuis le 1er juillet 2012, les écoles, les crèches, les centres médicosociaux ou tout autres lieux accueillant le public sont dans l’obligation, deux fois par an, d’être contrôlés afin de relever les contaminants prioritaires présents dans l’air intérieur de leurs bâtiments.

Parallèlement à la mise en application de ce décret et sous la pression des lois qui vont se durcir sur le sujet, les industriels commencent à prendre conscience de l’importance de pouvoir maîtriser la qualité de l’air intérieur des constructions. Nous en avions parlé ici en 2011.

Suivant ainsi cette nouvelle dynamique, Pascal Chatonnet, ingénieur et co-fondateur du laboratoire « Excell » a lancé une nouvelle certification « pour un air intérieur zéro défaut » proposant ainsi aux industriels d’anticiper une nouvelle législation. De plus, en prenant en compte dès maintenant des éléments de protection environnementale de l’air intérieur, ces derniers ont la possibilité de se différencier de leurs concurrents et d’avoir des atouts en plus pour séduire les consommateurs. En effet, pour Monsieur Chatonnet, ces éléments seront « importants dans l’acte d’achat demain ».

Depuis le 1er janvier 2012, le niveau d’émission en polluants volatils des différents produits de construction et de décoration doit obligatoirement être indiqué sur ces derniers. Il s’agit, d’après le laboratoire, d’un marché de plus de 250 millions d’euros en Europe.

À l’heure où les composants qui participent à la pollution de l’air intérieur se multiplient, Excell a su anticiper toutes les futures réglementations en proposant un cahier des charges bien plus complet que ceux des mesures actuelles. Si l’économie d’énergie est une priorité, il ne faut pas oublier que le confinement associé aux normes actuelles (HQE et BBC) reste un facteur d’insalubrité de l’air indispensable à prendre en compte.

PARTAGER CET ARTICLE

2 commentaires

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

 

  1. Bertrand dit :

    Merci pour ces précisions. Mais nous pensons que les groupes de travail lancés par les ministres Duflot ou Batho vont accélérer certaines exigences de 2011 et les certifications sont des mesures qui poussent à anticiper l’application des lois.

  2. louis dit :

    Bonjour,
    vous indiquez « Depuis le 1er juillet 2012, les écoles, les crèches, les centres médicosociaux ou tout autres lieux accueillant le public sont dans l’obligation, deux fois par an, d’être contrôlés afin de relever les contaminants prioritaires présents dans l’air intérieur de leurs bâtiments. »
    Or, le Décret n° 2011-1728 du 2 décembre 2011 relatif à la surveillance de la qualité
    de l’air intérieur dans certains établissements recevant du public, indique que cette obligation « devra être satisfaite :
    – avant le 1er janvier 2015 pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans et les écoles maternelles ;
    – avant le 1er janvier 2018 pour les écoles élémentaires ;
    – avant le 1er janvier 2020 pour les accueils de loisirs et les établissements d’enseignement du second degré ;
    – avant le 1er janvier 2023 pour les autres établissements. »

    Et l’obligation d’étiquetage sanitaire des produits de construction n’entrera en vigueur que le 1er septembre 2013 pour les produits déjà présents en rayon (et bien au 1er janvier 2012 pour les produits nouveaux).

    cordialement