En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Antoine Désir a transformé son pavillon de 20 ans en maison passive

Publié le | par

C’est en lisant une riche discussion sur le forum construire sur le sujet : « L’état et l’EDF vont surveiller votre isolation à distance » que j’ai découvert le projet d’Antoine Désir : transformer un pavillon bâti il y a 20 ans en maison passive dans les Yvelines!

Aujourd’hui, le rêve est devenu réalité et vous pouvez suivre tout le projet en parcourant la centaine de billets publiés sur le blog que M. désir a alimenté pendant tout le chantier. On trouve aussi un article de la revue Parcs qui résume le projet de la maison passive de M. Désir. Antoine Désir décide d’obtenir le label « Maison Passive » avec un pavillon rénové. L’enjeu est de taille car il n’existerait pas de précédent. L’architecte, les artisans et M. Désir ont dû imaginé des solutions totalement inédites notamment pour l’isolation extérieure.

Bien sûr, le diagnostic de la maison originelle était obligatoire afin de détecter l’ensemble des points faibles (fenêtres, conduits, étanchéité, etc.) pour trouver des réponses adaptées. L’objectif poursuivi était tout de même de diviser par dix la consommation de Kwh de la maison! Les résultats sont époustouflants puisque les tests réalisés, après les travaux d’étanchéité comme la projection de mousse de polyuréthane sur la photo, donnent des résultats supérieurs à ceux d’une maison neuve ou qui aurait été construite en passive dès le départ !  Et cerise sur le gâteau, la maison est plus jolie avec une électricité d’origine renouvelable.

Cet exploit est sans doute exemplaire pour la pérennité du patrimoine des maisons françaises. Car le blog est aussi très documenté et affiche les coûts. La rénovation a couté l’équivalent d’une construction de maison positive mais pour devenir plus performante! Il est alors nécessaire de suivre scrupuleusement le cahier des charges afin de bénéficier de la TVA applicable à la rénovation : pas d’extension, pas de modification de plus de la moitié des fondations/murs/façades, pas de rénovation de plus des deux-tiers du second œuvre, pas d’autres travaux “neufs” pendant deux ans.

Avez-vous trouvé facilement un architecte ou un professionnel pour vous conseiller sur la rénovation de votre propriété ?

PARTAGER CET ARTICLE

vos commentaires

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.