En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Les six erreurs à ne pas commettre dans l’isolation des BBC

Publié le | par

Si la France a créé le label « Bâtiment Basse Consommation » en 2007, les germanophones ont expérimenté cette approche économique depuis près de vingt  années avec le label Passivhauss. L’Agence Qualité Construction conduit des études auprès des maîtres d’oeuvre sur le terrain, pour remonter les erreurs à ne plus commettre dans l’isolation.

Lors du dernier salon Batimat, l’AQC publiait un document sur les « désordres » constatés à partir d’environ deux cents enquêtes dans le résidentiel comme le tertiaire. Comme je vous l’avais dit dans un précédent billet, je souhaite vous rapporter une liste des défauts de qualité, dans l’isolation, cités dans ce rapport. Je propose humblement une « check list » pratique pour les particuliers comme pour les professionnels du bâtiment qui doivent s’adapter rapidement à des évolutions sur les matériels, les matériaux, le travail en équipe multidisciplinaire et les normes. Les causes de ces désordres seraient essentiellement économiques, techniques, humaines ou réglementaires.  Pour l’enjeu de l’isolation thermique, j’ai retenu six points clés:

Isolation thermique:

  1. défaillance de pose: planéité de l’isolant ou plaques non jointives provoquent des fissurations. Les fabrications différentes dans la menuiserie provoquent aussi des defauts d’etanchéite;
  2. non respect de prescription des produits. L’assemblage de produits de marques différentes est à proscrire;
  3. mousse de polyuréthanne ne doit pas boucher des trous dans une isolation extérieure en raison de résistance thermique différente. Tout comme la pose du plâtre entre les plaques d’isolant. C’est pourquoi ces plaques doivent être découpées avec la technique du fil chaud et non à la scie manuelle;
  4. les isolants extérieurs des parois enterrées ne sont pas les mêmes que ceux posés en façade
  5. afin d’éviter les ponts thermiques, il faut prévoir un minimum de huit chevilles par m2 en surface courante d’isolant. Il faut préférer les plots d’ancrage direct, les matériaux de synthèse dans le complexe isolant au fixations métalliques.
  6. La pose de panneaux isolants trop épaix de 20 ou 30 cm réduisent la surface intérieure. Il existe des innovations en « super-isolants »: aérogels ou matériaux poreux nano-structurés; les panneaux isolants sous vide et les matériaux à changement de phase (MCP). Les MCP sont des micro-billes de cire de paraffine encapsulées dans des polymères. Quand la température de l’air atteint un niveau jugé critique, la cire fond pour absorber une partie de la chaleur de la pièce. Quand la température baisse, la cire redevient solide en relachant les calories. On économiserait de 10% à 30% de la consommation de chauffage et de climatisation.

Merci d’écrire un commentaire si j’avais oublié un désordre important à éviter. Enfin, on observe aussi par manque d’expérience, le sur-dimensionnement des équipements commandés qui augmente les coûts et dégrade le rendement. Nous verrons les problèmes liés aux équipements dans un prochain article. Avez-vous des questions à ce propos?

 

PARTAGER CET ARTICLE

vos commentaires

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.