En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

EdEn & innovation : visite du Dalkia Energy Savings Center

Par le |

Après le plateau de Saclay, la deuxième visite EdEn & innovation s’est déroulée cette fois-ci en plein cœur du quartier d’affaire de La Défense. Le mardi 14 novembre 2017, nous avons pu découvrir le Dalkia Energy Savings Center (DESC). Retour sur cet événement.
Comment peut-on associer le numérique et l’efficacité énergétique ? Quel pilotage de la consommation pour les différentes infrastructures qui constituent la ville ? Demain, quelle sera la place des réseaux de chaleur et de froid ? Ce sont autant de questions qui ont poussé une vingtaine de nos membres à se réunir dans le Dalkia Energy Savings Center (DESC).

Inauguré en 2013 et situé dans les hauteurs de la tour Europe, le DESC de Paris-La-Défense est la première des sept installations similaires du fournisseur de services énergétiques. Ces différentes structures marquent l’apport du numérique dans la stratégie d’une entreprise qui œuvre depuis déjà plus de 80 ans afin d’assurer la performance énergétique de ses clients.

Pour lier cette performance à la décarbonation, Dalkia s’est fixé l’objectif de rejeter dans l’atmosphère moins de 120 tonnes équivalent CO21 par an au début de la prochaine décennie. A titre de comparaison, en 1937 ce chiffre était de 384 tonnes équivalent CO2 par an.

Pour atteindre son but, la filiale d’EDF s’affirme de plus en plus comme un acteur des énergies renouvelables et de l’économie circulaire, ce qui lui permet d’économiser chaque année 3,2 mégatonnes de CO2 grâce à la géothermie, le biogaz, les énergies de récupération ou encore la biomasse.

Les EnR, indispensables pour réduire les émissions de CO2

Lire aussi : EdEn & innovation : visite de l’EDF Lab de Paris-Saclay

Le DESC : lier la transition énergétique et transition numérique

Source : La Tribune

Qu’est-ce qu’est le DESC ? Derrière cet acronyme, il y a le Dalkia Energy Savings Center, le centre de pilotage de l’efficacité énergétique du groupe Dalkia.

Il a pour vocation d’ajuster le plus précisément possible la consommation énergétique et d’apporter la continuité de service nécessaire aux utilisateurs.

Pour ce faire, une trentaine de techniciens et ingénieurs de Dalkia suivent en temps réel les données relatives à la consommation ainsi que d’autres informations pertinentes comme les prévisions météorologiques, afin de  calibrer au mieux l’utilisation de l’énergie.

Afin d’agir au plus vite sur les éventuelles anomalies, des alertes sont envoyées en cas de surconsommation, ce qui permet une intervention rapide en cas de défaillance confirmée.

Par ailleurs, le DESC est aussi un outil judicieux à utiliser dans la lutte contre les passoires énergétiques car il repère aisément les bâtiments ayant des consommations structurellement trop élevées.

Aujourd’hui, le DESC Ile-de-France, c’est un total de 30 000 installations connectées sur les 82 000 contractualisées, toutefois, comme l’a rappelé Olivier Conte – Directeur commercial collectivités et habitat – toutes les installations n’ont pas vocation à être reliées.

Plus sur les innovations connectées : Groupe Muller : la recherche fait peau neuve!

La ville de demain, de la nécessité d’une vision d’ensemble

La ville de demain : une vision d’ensemble

Le pilotage énergétique est un élément constitutif de la ville intelligente, c’est pourquoi Dalkia a placé le DESC au cœur de sa stratégie. En effet, l’efficacité énergétique revêt une importance primordiale pour tous les bâtiments –  individuels, collectifs, tertiaires ou industriels « car ce sont les espaces qui accueillent ceux qui font la ville ».

Toutefois, l’apport de Dalkia ne se limite pas uniquement au bon usage de la ressource, il est aussi présent en participant à l’élaboration de stratégies afin d’établir une « ville intelligente cohérente ». Ainsi l’entreprise promeut un espace urbain où la production et le stockage de l’énergie se trouvent à proximité et facilitent ainsi les interconnexions.

Par ailleurs, dans la vision de la ville de demain du groupe : l’imbrication de la Mobilité et du Bâtiment est vue à la fois comme un impératif et comme une plus-value.

En savoir plus : Interview d’Emilien Maudet, Directeur solutions Smart Cities – EMBIX

1Méthode de mesure des émissions de gaz à effet de serre qui prend en compte le pouvoir de réchauffement de chaque gaz relativement à celui du CO2.

Crédit photo : www.desdoigts.fr

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires