En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Brice Lalonde « Ce sont les entreprises qui gèrent notre relation à la nature, pour le meilleur et pour le pire »

Par le

Ce mardi, le Président Brice Lalonde était l’invité de l’émission « Matières à penser » de France Culture. Au micro de la journaliste Dominique Rousset, Brice Lalonde évoquait son rôle d’acteur et de témoin des relations complexes qui existent entre écologie et politique depuis l’après 68. Retour sur ce deuxième épisode de la série « Ecologie et politique : le grand malentendu ».

Genèse de l’écologie politique en France ?

Comment quelques militants, dont René Dumont et Brice Lalonde, ont réussi à mettre les problématiques environnementales dans les politiques publiques.
 

Comment intégrer l’écologie au cœur des préoccupations de l’exécutif ?

Brice Lalonde revient sur son expérience gouvernementale sous la présidence de François Mitterrand, sa relation avec ses collègues, ses principales actions et déceptions.
 

Comment peser en politique en n’étant plus dans l’exécutif ?

Brice Lalonde évoque ses différentes expériences (Pacte mondial de l’ONU, Ambassadeur des négociations internationales sur le climat, Présidence du Business & Climate Summit, Académie de l’eau), et nous explique comment chaque acteur peut agir pour la Planète.
 

Les entreprises essentielles pour décarboner l’économie ?

Brice Lalonde détaille les recommandations d’EdEn pour réduire rapidement et économiquement les émissions de CO2 dans les secteurs du Bâtiment, de l’Energie et de la Mobilité.

  • Pour le Bâtiment ? Il faut impérativement revoir la réglementation thermique qui favorise les énergies carbonées au détriment d’énergies propres comme l’électricité. De plus, il faut mettre en place des opérations de rénovation de grande ampleur. Brice Lalonde cite un projet d’EdEn qui vise à associer entreprises et pouvoirs publics afin de remplacer les trois millions de chaudières à fioul par des pompes à chaleur.
    L’effet immédiat : réduction de 80 % des consommations de fioul sans changer la tuyauterie.
  • Pour la Mobilité ? Il faut développer le véhicule électrique, principal vecteur de la décarbonation du secteur des Transports.

Quel regard sur l’actualité proche (démission de Nicolas Hulot ; nomination de François de Rugy) ?
Quelle vision pour l’avenir ?

Brice Lalonde analyse les derniers remous politiques de la rentrée.
 

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires