En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Phiilppe GOJ défend l’électricité pour se proteger contre la hausse des énergies

Par le |

Fedelec, est une organisation regroupant des centaines de professionnels attentifs à l’évolution des systèmes électriques et électroniques performants. Philippe Goj, président de la fédération, a accepté de partager avec Équilibre des énergies son point de vue sur l’avenir des énergies en France. 

Pour Monsieur Goj, président de la Fédération Nationale des Professionnels Indépendants de l’Electricité et de l’Electroniquel’électricité est une énergie relativement stable dans le temps, car produite grâce à un mix de différentes énergies comme le gaz, le pétrole, les EnR et le nucléaire. C’est d’après lui la seule énergie permettant d’avoir une régulation du chauffage dans le temps et dans l’espace, en fonction des personnes et des volumes à chauffer.

Afin de parvenir à réduire les coûts dédiés à la rénovation du chauffage, il est important de commencer par bien distinguer les installations de base (comme les câbles) des émetteurs mis au bout. L’ossature de l’installation n’étant pas forcément à refaire, il est déjà très économique de ne remplacer que les émetteurs (le matériel).

Par exemple, si les radiateurs fonctionnent avec de l’eau chaude, le plus pertinent lors de rénovations sera de remplacer la chaudière. Par contre, s’il s’agit d’une installation avec du chauffage direct, il suffira alors de ne remplacer que les radiateurs.

Il existe aujourd’hui des systèmes très performants afin d’optimiser au mieux sa consommation d’énergie. Le président de Fedelec insiste sur le fait que l’électricité soit à ce jour la seule énergie permettant d’utiliser ce type de matériel à un coût nettement inférieur aux autres technologies.

Grâce au retour du terrain, on constate une réduction des factures de chauffage allant de 20 à 40% grâce à ce type de matériel. Une économie conséquente permettant d’amortir le matériel en seulement quelques années.

En choisissant un système de chauffage fonctionnant avec l’électricité, on choisit une énergie produite à base de plusieurs autres énergies primaires.  Il est donc certain, d’après Monsieur Goj, que le prix de l’électricité soit dans quelques années un mix bas du prix des autres énergies ; le marché étant d’après lui amené à se réguler. Si le gaz baisse ou si des solutions pour stocker les énergies renouvelables sont trouvées, les consommateurs ayant opté pour des installations électriques seront également forcément gagnants.

Pour le neuf, l’évolution principale sera probablement l’installation de ces technologies performantes permettant de reconnaître les gens, de distribuer la quantité d’énergie nécessaire à un moment donné, optimisant ainsi la consommation d’énergie des bâtiments.

Il semble évident que l’électricité a une vraie place à prendre dans notre avenir énergétique pour Philippe Goj. Cette énergie permettra ainsi l’installation des systèmes les plus performants pour le chauffage et accompagnera l’intégration des énergies durables dans nos logements. Je vous laisse écouter ce podcast…

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires