En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

#1 Les efficacités énergétiques selon Didier Hervé, Schneider Electric

Par le |

Didier Hervé, Vice-président Eco-business chez Schneider Electric France, était l’invité du dernier atelier-débat 2013 de l’année. Jean Bergougnoux, Président de l’association Equilibre des Energies (EdEn), et Didier Hervé ont présenté les axes prioritaires pour mettre en œuvre l’efficacité énergétique des bâtiments. Voici le premier extrait de la vidéo traitant des efficacités énergétiques.

Jean Bergougnoux, président d’Equilibre des Energies  introduit le débat en expliquant qu’Eden a souvent évoqué  le logement intelligent. EdEn a rapproché l’intelligence avec les problèmes que pose l’introduction des énergies renouvelables intermittentes dans le système électrique. Si EdEn a plutôt centré le bâtiment intelligent autour de la construction neuve, c’est que le vecteur électrique est au coeur des énergies nouvelles. L’intelligence électronique s’intègre facilement dans le neuf.

Pourquoi Schneider Electric croit dans l’équilibre des énergies

Didier Hervé, directeur de l’Eco-business chez Schneider Electric déclare que nous vivons un tournant énergétique aujourd’hui qui est très important. « Je ne veux pas employer de mot pompeux de « révolution » mais je pense qu’on est à un moment de basculement très important sur la façon dont on considère l’énergie. Je dis bien « considérer l’énergie » parce que je pense que jusqu’à présent on ne l’a pas considérée, l’énergie. C’est un acquis et on a pas considéré qu’on pouvait le perdre cet acquis. Donc la considération de l’énergie est quelque chose d’important qui va nécessiter à la fois:

  • un travail des industriels,
  • un travail des pouvoirs publics,
  • et un travail des citoyens.

Et tout ce qui contribue aujourd’hui à faire en sorte que l’on puisse gérer cette mutation très importante, est pour Schneider Electric quelque chose de primordiale.  Et l’association EdEn apporte sa pierre à cet édifice. C’est la raison pour laquelle Schneider Electric s’implique depuis un mois aux côtés d’EdEn.

Le bâtiment intelligent dans la rénovation, une question d’efficacité énergétique.

Le Vice-Président de Schneider Electric a poursuivi en définissant clairement « efficacité énergétique active » et « efficacité énergétique passive ». « Autour de l’efficacité énergétique, on entend transition énergétique, et isolation thermique, on entend un certain nombre de terminologies qui sont parfois … difficiles à comprendre pour le commun des mortels. » Deux types d’efficacité énergétique ont émergé. L’efficacité énergétique passive concerne l’enveloppe du bâtiment, alors que celle qui concerne l’intérieur du bâtiment, « à savoir comment on utilise le bâtiment et comment on se comporte à l’intérieur de ce bâtiment » s’appelle l’efficacité énergétique active.  Il n’y aucune opposition entre les deux efficacités énergétique active et passive. Ce sont bel et bien des dispositifs complémentaires et indépendants. On peut en effet allier intelligemment efficacité énergétique active et efficacité énergétique passive en travaillant autour de l’enveloppe d’un bâti en isolant et en mettant en place un certain nombre d’équipements qui permettent au bâtiment de mieux se comporter en termes d’isolation. Mais on peut également travailler sur un bâtiment mal isolé en installant de « l’efficacité énergétique active c’est-à-dire au travers de dispositifs » spécifiques.

Didier Hervé cite deux exemples concrets d’application: « Si j’habite en campagne une maison de 300m² qui est mal isolée etc., je vais avoir une problématique à régler en termes d’efficacité énergétique c’est-à-dire que je vais devoir traiter l’enveloppe, mais aussi la façon dont on peut fonctionner à l’intérieur. En revanche, si j’habite un appartement haussmannien à Paris, le traitement de l’enveloppe est un exercice un peu plus compliqué que je sois propriétaire ou locataire. On voit bien que l’isolation de l’enveloppe n’est pas nécessairement une priorité. Donc, il va falloir que je travaille la façon dont tout fonctionne à l’intérieur de ce bâtiment. » Ainsi, « L’efficacité énergétique active aujourd’hui c’est un dispositif, un équipement que l’on installe à l’intérieur de la maison ou de l’appartement, qui va permettre à la fois de réaliser des mesures de la température d’une pièce, de détecter la présence de mouvement dans une pièce, de vérifier le bon fonctionnement d’un équipement… »

Les capteurs qui composent le dispositif permettent de collecter des informations à partir desquelles est effectuée une analyse des comportements et ainsi des actions à suivre sont engagées. Collecter des données, les analyser, transmettre les données, cela veut dire qu’au delà des équipements eux-mêmes, il faut que mettre une couche d’intelligence composée à la fois de l’électronique et de l’informatique. »

Le bâtiment intelligent c’est de l’électricité, de l’informatique et de l’électronique

L’avènement de cette efficacité énergétique active  a obligé Schneider à réaliser des évolutions à la fois de ses produits mais aussi des évolutions sur les personnes qui travaillent et ceux sur quoi elles travaillent. A titre d’exemple, chez Schneider Electric, spécialiste dans la gestion de l’énergie par les équipements,  aujourd’hui, sur 150 000 personnes, 5 000 sont des informaticiens, c’est-à-dire 5 000 personnes qui font de la programmation, des développements. Pour l’instant, un certain nombre de consommateurs expriment de l’inquiétude avec la notion de système intelligent. L’intelligence induirait que l’on ne maîtrise pas la totalité de ce qui se passe chez soi. Or, les équipements installés, sont certes intelligents, mais restent maîtrisés par l’utilisateur.  Essentiel aussi, ces dispositifs installés dans un appartement ou une maison, vont interagir aussi avec l’environnement extérieur et notamment les fournisseurs d’énergie. Regardez ce premier extrait et partagez votre opinion!

 

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires