En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Jean Bergougnoux et les twittos #1 : Intelligence et énergie décentralisées

Par le |

Six « Twittos » abonnés à notre fil de news ont eu l’opportunité de pouvoir interviewer le président de l’association Equilibre des Energies en juin. Lors de cet entretien, Xavier Allanic (directeur du Développement Cythelia Expertise et Conseils à Montagnole) a souhaité interroger Monsieur Bergougnoux au sujet du parallèle entre les nouvelles technologies d’information et la transition énergétique.

L’intelligence décentralisée

Jean Bergougnoux a reconnu un lien évident entre Internet et la gestion de l’énergie, dû d’après lui au développement de la décentralisation de l’intelligence. Je vous laisse voir la vidéo ci-dessous pour apprécier le dialogue…

L’intelligence décentralisée serait en effet une première grande évolution vers la transition énergétique, représentée par les smart grids. Ces réseaux de distribution intelligents utilisent les technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution ainsi que la consommation de l’électricité. Un moyen d’économiser l’énergie qui pourrait amener les bâtiments à s’équiper de réseaux intelligents locaux tel que des « Home grids ». Ces « Home grids » géreraient ainsi l’énergie à l’intérieur d’un bâtiment ou d’un logement en dialoguant via le smart grid avec les réseaux.

La production décentralisée

Monsieur Bergougnoux met également en avant une seconde évolution: la production décentralisée.

La plus intéressante évolution en terme de production verra le jour lorsque des solutions décentralisées comme le photovoltaïque seront mises en place pour des logements ou groupes de logements. Une production localisée encore très rare hormis pour quelques grands bâtiments tertiaires.

Un moyen de stockage local intéressant également : les batteries. L’électricité n’étant pas stockable en dehors de leur utilisation, elles restent un outil intéressant à exploiter.

La gestion de l’électricité peut également être couplée avec la domotique. Cet ensemble de technologies de l’électronique de l’information et des télécommunications est utilisé dans les domiciles pour gérer, entre autres choses, ses dépenses énergétiques.

Pour le président d’Equilibre des Energies, réussir à faire dialoguer sur un grid l’ensemble des appareils d’un logement (tel que l’eau chaude, la climatisation ou le chauffage) est la solution pour notre avenir.

Il soulève malgré tout une opposition avec Internet : les aléas météorologiques. À cause des différences de température selon les périodes de l’année, le réseau devra en effet être capable de compenser les aléas du système et assurer les modulations qui ne seraient pas compensables par la population.

La décentralisation de l’intelligence et de la production : le futur de la transition énergétique ?

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires