En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Démission de Nicolas Hulot – Brice Lalonde : « C’est une erreur de s’en aller ! »

Par le

Nicolas Hulot a démissionné du gouvernement. Retrouvez l’interview de Brice Lalonde, Président de l’association Équilibre des Énergies par Céline Asselot dans le 14-17 sur France-Info du mardi 28 août 2018.

 

 

Pour Brice Lalonde, Nicolas Hulot s’est retrouvé seul sans parti politique derrière lui. Il a souffert d’un manque de soutien de La République en Marche ! (LREM) accentué par les critiques systématiques des « Verts » : « Il s’est noyé dans des verres d’eau, c’est une erreur de s’en aller, je pense que l’on a besoin de lui, je pense que la planète à besoin de gens comme Nicolas Hulot (…), qui est habité par la protection de l’environnement« .

Brice Lalonde souligne la responsabilité du camp écologiste dans l’échec du Ministre de la Transition écologique et solidaire : « Je crois que d’abord il sentait que ses juges étaient ses anciens camarades écologistes, ses copains qui sont toujours extrêmement sévères, ça devait l’atteindre et le toucher »
Il appelle à un changement du « logiciel écologiste« , qui est resté ancré dans les années 1970 sur l’antinucléaire, alors que « si vous voulez défendre le climat et lutter contre le changement climatique vous avez besoin du nucléaire pendant un certain temps ».

Pour Brice Lalonde, la personne qui succédera à Nicolas Hulot au Ministère de la Transition écologique et solidaire devra être « un technicien de l’environnement » capable de répondre à la question : « c’est quoi la transition écologique ? » – de définir et de se tenir à des objectifs clairs avec un budget limité. Son action devra être résolument tournée vers l’international car le « problème numéro un n’est pas en France mais aux États-Unis, en Chine et dans les pays qui fondent leur développement sur les énergies fossiles [charbon, pétrole, gaz] ».

Toutefois le nouveau Ministre de la Transition écologique et solidaire ne pourra pas réussir sans un soutien fort du Président de la République, du Premier Ministre et de la majorité LREM.

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires