En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Les propos innovants de Geoxia

Par le |

Le 3 mars dernier, nous recevions Monsieur Patrick Leleu, président de Geoxia,qui a donné de nombreux exemples sur les conséquences de la mise en application de la RT2012 en janvier 2013. Il déclarait  que la maison populaire d’entrée de gamme, inférieure à 100 m2, avait vu les commandes baisser de 45% entre 2010 et 2013 pour de multiples raisons. Monsieur Leleu a longuement développé les innovations de son groupe pour faire baisser les couts de construction chaque année ! Voici les videos de cet atelier.

IL faut rappeler que Geoxia est un groupe qui réalise plus  de 350 millions de CA par an avec deux marques populaires : Phenix et Castor. Patrick Leleu explique cette baisse des achats de maisons neuves pour trois principales raisons : les chutes du crédit, du pouvoir d’achat et du Pret à Taux Zéro en zone tendue parallèlement à une hausse des exigences techniques.

Alors Geoxia accompagne ses clients en les éloignant des villes pour profiter de la baisse du foncier. Mais ce type de solution n’est pas environnemental, car il contribue à un usage trop fréquent de la voiture. Il est donc nécessaire de baisser le prix de la construction. Par exemple, en réduisant la surface d’une maison de 5% dans les pièces peu occupées sur 24h, Geoxia a réussi à compenser la hausse de 15% de l’application des règles de la RT2012.

L’assouplissement des normes se constate dans le bâtiment collectif et pas dans la maison individuelle. Le groupe arrive à optimiser le travail afin de gagner 1 point de productivité chaque année. Ce qui permet presque de juguler l’inflation normative avec, par exemple, €4000 d’augmentation pour la prévention sismique ou €1000 pour les accès aux handicapés.

Comme les solutions de chauffage à effet Joule sont devenues trop onéreuses, les jeunes primo-accedants n’ont plus que la solution du gaz ou du bois. Dans les deux cas, ces énergies sont importées, gaz et pelets, et la chaudière exige un entretien annuel.

Monsieur Leleu partage avec l’audience les propos des consommateurs, qui sont aussi des citoyens, sur les réductions de consommations d’énergie qui ne sont en aucun cas une priorité des propriétaires qui ne regardent pas à trois ans, ou au delà même. Les propriétaires veulent améliorer, embellir leur maison d’abord! Il faut donc conjuguer ces deux objectifs pour parvenir à des succès environnementaux. D’ailleurs, Geoxia a proposé une année dans une publicité de prendre en charge le cout du chauffage durant cinq ans. Peu de réactions du marché! Le consommateur envisage la rénovation thermique lors de travaux d’agrandissement ou la mise à niveau d’une maison senior…

PARTAGER CET ARTICLE

3 commentaires

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

 

  1. Roberto13 dit :

    Bonsoir,

    Depuis la norme RT 2012 et même avec un marché tendu il y a toujours des sociétés qui vendent toujours plus de maisons chaque année comme MFC qui est depuis n°1 au niveau national et voir aussi les sociétés au niveau régional qui vendent toujours plus donc je suis désolé le problème ne vient du prix des maisons ou du terrain …
    Certes il y une chute des ventes pour quelques sociétés cherchez l’erreur ?

  2. Bertrand dit :

    Monsieur Scherrer, l’article de synthèse des propos tenus par M. Patrick Leleu lors de notre débat cite le « non-choix » des jeunes primo-accédants qui ne peuvent choisir un chauffage électrique bon marché et performant dans leur maison neuve, surtout au Nord de la Loire, en raison du coefficient de conversion en énergie primaire de 2,58 appliqué à l’électricité depuis les années 70. Avec un plafond de 50kWhep/m2/an imposé par la RT2012, il faut surinvestir dans l’isolation pour faire entrer le vecteur électrique et M. Leleu, qui construit des maisons individuelles sans doute les moins couteuses du marché avec des marques comme Phenix ou Castor, explique dans un autre article qu’il a fallu compenser 15% de surcouts dus à la RT2012. Ses propos ont été approuvés par le secrétaire général de l’Union des Maisons Françaises dont les membres réalisent plus de 50% des permis de construire chaque année en France. Alors, je ne sais pas combien vous livrez de maisons par an, mais venez participer au débat jeudi 16 avril avec le Président du Syndicat des Energies Renouvelables, JL Bal, qui sera enchanté de vous répondre avec tous les autres invités. Bonne semaine!

  3. SCHERRER Jean Claude dit :

    Bonjour

    Dans votre encadré « A propos » vous présentez l’ambition de l’association de bâtir le renouveau énergétique du bâtiment en s’appuyant sur un mix décarboné des énergies.
    Et votre article met en avant le chauffage gaz ou bois, parce que le chauffage effet Joule serait trop cher. Parlez-vous du prix des radiateurs électriques ?
    Améliorer l’enveloppe par transfert d’investissement ne semble pas effleurer l’esprit de vos débateurs.
    Dans des articles précédents je retrouve les mêmes positions.
    Alors quelle cohérence ? Depuis quand le gaz est décarboné ? Quand au bois, énergie renouvelable dès lors que l’on replante, quel délai entre le rejet de CO2 d’un chêne pluri-centenaire partant en fumée et la séquestration de CO2 du gland qui vient de germer ? Au final, une question indiscrète : qui finance votre association ?