En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

La surchauffe des factures d’énergie

facture electricite
Par le |

Selon l’étude réalisée par 60 Millions de Consommateurs et Mediaprism réalisée en octobre 2013, plus d’1/3 des Français n’arrivent pas ou ont rencontré des difficultés à payer leur facture d’énergie chaque mois. A l’heure où la précarité énergétique des ménages se généralise, focus sur les solutions possibles et les gestes à adopter au quotidien pour diminuer la douloureuse.

Réaliser des travaux d’amélioration de son logement pour faire des économies d’énergie et de budget, les Français en rêvent. Changer de fournisseur d’énergie, certains ont sauté le pas même s’ils restent en majorité fidèles aux opérateurs historiques que sont EDF et GDF. Adopter des éco-gestes au quotidien pour prévenir demain, beaucoup le font mais en tête de file pour des raisons économiques (50% selon l’étude).
La domotique est une solution de plus en plus efficace. Nous recevons ce jeudi 28 novembre à 8h30 M. Didier Hervé V-P Eco-business de Schneider Electric pour en parler. Inscrivez-vous ici pour les dernières places!

Bon plan n°1: agir pour ne pas subir

Le mode de chauffage de l’air et de l’eau représente le poste de dépenses le plus important en matière de consommation énergétique. Le coût du chauffage (électricité, gaz, fioul) est devenu ces dernières années l’inquiétude première des Français après les hausses successives du tarif des énergies.

Le fioul et le gaz avaient donné le coup d’envoi des hausses faramineuses et l’électricité amorce depuis août dernier (augmentation de 5% du tarif) le même type de progression préoccupante. Rappelons que est qualifié en situation de précarité énergétique, tout ménage consacrant 10% de ses revenus au paiement de sa facture d’énergie.

Pour réduire leurs dépenses sur ce poste, certains ménages participent à des concours pour financer leur travaux d’amélioration énergétique de leur logement, d’autres sollicitent des aides des pouvoirs publics et nombreux sont les Français à adopter un comportement éco-responsable au sein de leur habitat

Parmi les solutions relevées par l’étude:

  • baisse de la température des radiateurs (passer de 20°C à 19°C correspond à une économie de 7% en consommation d’énergie),
  • retarder l’allumage des moyens de chauffage dans l’année et dans la journée
  • réaliser des travaux d’amélioration énergétique de son habitat (changement du mode de chauffage complet ou complément avec un autre moyen de chauffage moins énergivore, remplacement des équipements trop anciens par d’autres plus économiques et écologiques) pour le valoriser en vue de sa revente et améliorer le confort de vie intérieur,
  • acheter une maison RT2012 qui répond aux normes énergétiques en vigueur.

L’association 60 millions de Consommateurs s’est appuyée sur l’ANAH (Agence NAtionale de l’Habitat) et l’ADEME ( Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) pour la rédaction de ces bonnes pratiques, à quelques chiffres près.

 

Bon plan n°2: cibler ses besoins et son budget pour améliorer

Après un audit de performance énergétique efficace réaliser par des professionnels, voici quelques pistes pour réaliser des travaux dans son logement et l’économie d’énergie réalisée en pourcentage:

  • Isolation des combles 25%
  • Isolation des murs et systèmes de ventilation 20% pour intérieur 25% pour extérieur
  • Isolation des sols et planchers pour réduire les déperditions énergétiques 5 à 10%
  • Remplacement des portes et fenêtres pour réduire les ponts thermiques 5%
  • Changement de la chaudière 25%
  • Remplacement des radiateurs 5% avancé par 60 Millions de Consommateurs contre 25% ADEME dans ses derniers rapports (Notons que l’échantillon de l’étude de 60 ne représente que 1002 personnes interrogées entre août et septembre 2013, période relativement douce en termes de température donc de consommation énergétique)
  • Installation de systèmes de régulation ou programmation 8 à 10%
  • Remplacement du chauffe-eau 6 à 9%
  • Installation d’un poêle à bois d’une pompe à chaleur et /ou entretien de la chaudière à partir de 10%
  • Chauffer à 1 degré de moins  et adopter des lampes basse consommation à partir de 7%
  • Calorifuger (isoler les tuyaux de chauffage (air et eau) % dépendant de la surface de chauffage
  • Faire jouer la concurrence auprès des fournisseurs d’énergies 10 à 15%

Après l’ouverture du marché de l’énergie du 1er juillet 2007, les deux opérateurs historiques sont toujours majoritaires mais les économies, selon 60 Millions de Consommateurs, se réalisent essentiellement en octobre 2013 chez:

  • GDF Suez Dolce Vita pour l’électricité
  • Lampiris pour le gaz

Avec les hausses successives et les prévisions moroses d’augmentation future toute énergie confondue, il serait utile de gagner sur tous les terrains et éviter la « surchauffe » en comparant les offres, combinant plusieurs solutions énergétique pour économiser, devenir plus éco-responsable en apprenant à consommer moins et consommer utile. En bref, il serait judicieux d’opter pour un comportement de Consom’Acteur.

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires