En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

L’industrialisation de l’habitat écologique : la liberté de choix retrouvée?

maison écologique
Par le |

Dans nos récents billets, nous évoquions la difficulté d’intégrer les « énergies grises » dans des projets visant l’efficacité énergétique.  C’est pourquoi le concept de la maison AA Natura est intéressant car il intègre l’énergie grise ainsi que l’accessibilité et l’adaptabilité (AA) du projet immobilier. C’est pour ces raisons que l’un des deux architectes, Bertrand Fritsch, préfère parler d’habitat écologique plutôt que de maison passive. Car le sociétal prime sur l’énergétique, comme  l’explique M. Fritsch au Moniteur.fr.

L’Alsace fait partie des régions pionnières sur la gestion des questions énergétiques. Depuis 2003, Alsace énergivie propose un programme régional de promotion des économies d’énergies et énergies renouvelables, notamment les projets BBC (bâtiment basse consommation) ou mettant en œuvre l’énergie solaire ou le bois-énergie.

Testée pour trouver sa place y compris en milieu urbain dense, la Maison AA Natura s’adapte : modulable (de 50 à 150m²), avec étage, pour personnes à mobilité réduite, « prête à vivre ou à décorer ». Ce type de maison donne le choix en matière énergétique : « les systèmes de ventilation, de chauffage et de production d’énergie sont adaptables aux besoins des utilisateurs (chauffage au bois, au gaz, pompe à chaleur, puits canadien, panneaux photovoltaïques…) », comme le rapporte Maison.com.  Déjà aux normes de la RT2012 pour la France, elle répond également aux normes européennes en matière de chauffage. Et tout concourt à la rendre autonome énergétiquement, été comme hiver.

Conçue pour être accessible au plus grand nombre, le prix d’entrée de cette maison serait de 1500 €TTC/m², hors foncier.

Cette maison en bois d’Alsace – résultat d’une association entre Natura Concept, Soprema, Legrand et Saint-Gobain et au total une cinquantaine d’entreprises – a donc été montée en à peine 3h15, tout compris sur la place Kléber à Strasbourg et exposée pendant 10 jours. C’est la première étape d’un tour de France pour présenter ce qui est considéré comme un modèle à suivre. Vous pourrez peut-être la visiter au salon Energivie de Mulhouse, du 21 au 23 octobre, ou au gré de ses autres étapes programmées à Lille, Belfort et Paris.

Comme le rapporte le Moniteur.fr, ce concept avance vers l’industrialisation de la maison écologiquePouvoir choisir le bouquet énergétique de son logement représente une liberté légitime d’un propriétaire responsable qui peut décider du curseur de co2 et de la maîtrise de ses coûts. Qu’en pensez-vous?

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires