En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Effets collatéraux de la RT 2012 sur les coûts et la valeur des biens immobiliers

rt 2012
Par le |

L’esprit de la loi Grenelle 2 semble diluée sur la route des décrets et, à quelques mois de la mise en application de la RT 2012, la question du coût de sa mise en application pour les propriétaires/particuliers mobilise les questions et des débats.

Pour les propriétaires et l’immobilier locatif…

Afin d’éviter une fracture de valeur pour les propriétaires, il faudra « anticiper les normes énergétiques […] pour réussir son investissement immobilier locatif » comme l’explique le blog patrimoine.com, sous peine de voir le marché de l’immobilier se scinder entre l’immobilier respectant les normes (Bâtiment Basse Consommation, RT2012 puis RT2020) et l’immobilier devenu hors normes.  Car la RT2012 n’est qu’un cap sur la route des exigences de consommations énergétiques des bâtiments neufs :

Pour tous les propriétaires qui commencent à investir dans une maison neuve cette année, il est absolument nécessaire d’anticiper la date d’application de la RT2012 en janvier 2013 afin d’éviter une obsolescence rapide de leur patrimoine. Le type d’isolation sera déterminant pour conserver une relative liberté de mix-énergétique. En l’état actuel des décrets, les possibilités thermiques ne permettront pas de choisir un seul abonnement électrique à cause du coefficient (énergie primaire) pénalisant le bouquet électrique français, même s’il comprend des énergies renouvelables. Si rien n’est modifié avant 2013, les acquéreurs devront opter pour un abonnement au gaz importé (comprenant les émissions de co2) avec l’achat d’une chaudière et son entretien annuel. Si le gaz n’était pas disponible dans certaines campagnes isolées, le bois s’imposerait.

Pour les futurs propriétaires qui souhaitent construire…

 

Construire aux normes de la RT 2012 représente un surcoût au regard de la RT 2005 avec en moyenne une hausse de 17,5% pour un coût médian d’une construction RT2012 neuve à 1450 euros HT/m² selon la surface.

Autant dire que les forums hébergent des plus en plus de personnes qui ne comprennent pas tout.  Par exemple sur le forum construire.com, « ojal2 » interroge la communauté : « Je souhaite mener une réflexion commune permettant de définir la maison standard de 100m2 en R+1 respectant la RT2012, la moins cher à faire construire… Je ne veux absolument pas rentrer dans les débats qualitatifs sur les produits, ceci ne peut être que des choix personnels…. Ceci est déjà largement débattu dans d’autres discussions…Le seul critère à respecter est la RT2012… Comme je suis sur la région Lyonnaise, on pourrait partir sur une implantation en région lyonnaise?  L’objectif n’est pas de lancer une quelconque réflexion polémique, juste d’arriver à avoir les idées claires… »

Les professionnels du bâtiment échangent aussi leurs perceptions sur Internet et ce verbatim est explicite sur legavox.fr : « Cette obligation d’appliquer la RT2012 à toute nouvelle construction à brève échéance aura bien entendu un coût non négligeable que les acteurs de la construction répercuteront  sur leurs clients ! »

Si vous partagez ces incompréhensions, laissez votre commentaire sous ce billet et nous vous proposerons de participer aux réunions de travail des associations de consommateurs qui sont représentées à notre conseil d’administration… Il ne reste pas beaucoup de mois pour obtenir un meilleur respect de la loi Grenelle 2 votée en 2010 et protéger notre patrimoine immobilier en évitant une hausse de la précarité énergétique…

PARTAGER CET ARTICLE

3 commentaires

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires

 

  1. Bertrand dit :

    Nous comprenons vos propos mais sommes plus optimistes en pensant que la RT2012 donne un signal vertueux à la construction et les décrets peuvent être corrigés. La nouvelle loi programmatique devrait corriger certains excès négatifs! IL faut y croire….

  2. dA dOrf dit :

    Ce qui est intéressant avec cette norme qui est la première à bloquer le processus de construction (obligation de fournir une attestation pour permettre l’instruction du permis de construire) c’est que personne n’a démontré qu’elle était économiquement rentable autrement qu’à l’achèvement de la construction.

    Après tout est magique en théorie. Parce que l’on ne nous parle pas de l’obsolescence (programmée ou non) de tout ce qui fait une maison assujettie à cette norme.

    Or après quelques années de fonctionnement que va t’il advenir du bilan  »économique » d’une construction RT 2012 lorsque le chauffe eau PAC, la PAC vont tomber en panne. Que va coûter le remplacement des VMC double flux (et le coût des filtres à changer chaque année), celui des scotchs d’étanchéité et autres pare vapeur?

    Le bilan sera exécrable. 10 ans au mieux et il faudra tout changer.

    Il fallait (avant de rédiger la norme) mener des études de vieillissement (accéléré ou non) pour démontrer la pertinence du gain. Ca n’a pas été fait et ça n’aurait pas été de toutes les manières pas beau à voir.

    Cette norme a contribué à la chute du secteur de la construction, pénalise ceux qui avant même de vouloir économiser sur leur chauffage voudraient bien avoir tout simplement un toit à eux.

    C’est bien dommage.

    Avant qu’elle entre en vigueur beaucoup de personnes avaient alerté. Désormais les chiffres parlent d’eux-mêmes, c’est la débandade. La chute libre des permis de construire.

    Pour s’en sortir la tête haute il n’y a qu’une solution qui est de transformer la norme RT 2012 en un label BBC à demander sur la base du volontariat (et ceux qui peuvent se le payer). Et laisser la RT 2005 applicable à tous. Sans interférer avec le processus de permis de construire.

    Sinon l’avenir sera bien sombre. Comment se tirer une balle dans le pied.

  3. Daniel dit :

    La question est :
    Combien d’argent cette norme va faire va faire économiser en chauffage / m² / an ???
    En moyenne moins de 10 euros !!!
    Donc le surcoût de 1450 € / m² ne sera amorti qu’au bout de 145 ans….
    Pas sur que les maisons modernes tiennent aussi longtemps !!!