En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Le chauffage électrique aujourd’hui et demain : Jean Bergougnoux #1

Par le |

Le 21 mars dernier a eu lieu à Paris le premier atelier débat organisé par Equilibre des Energies sur le thème du chauffage électrique. Notre président a ainsi pu partager avec le public sa vision du bâtiment de demain à écouter dans la video ci-dessous.

Les énergies renouvelables doivent s’insérer dans le système électrique

Pour Jean Bergougnoux, membre du groupe d’experts sur le débat énergétique, la réponse se trouve dans l’alliance des vertus écologiques des énergies renouvelables et des installations performantes électriques.

Pour ce faire, l’objectif principal est de parvenir à insérer les énergies renouvelables « électrogènes », tels que l’éolien et le photovoltaïque, dans le système électrique. Car si cette intégration est la solution de demain, elle pose encore quelques problématiques nécessitant une réflexion des plus active.

L’arrivée de plusieurs associations de producteurs d’énergie photovoltaïque au sein d’Equilibre des énergies nourrit d’autant plus cette réflexion technologique sur le développement et la gestion optimum des énergies renouvelables.

La régulation, principale problématique liée aux Energies renouvelables

En effet, le photovoltaïque dépendant du soleil, il ne peut apporter l’énergie nécessaire en continu, tout comme l’éolien qui dépend des fluctuations de la vitesse du vent. La régulation devient donc la plus grande problématique liée aux énergies renouvelables.

Si ces énergies ont pour grand avantage d’être propres en terme d’émissions de gaz à effet de serre, il serait dommage de risquer d’émettre plus de Co2 via le relais des centrales qui nous permettraient d’avoir une alimentation continue.

Pour M. Bergougnoux, la demande d’électricité doit donc absolument contribuer à cette régulation.

Les technologies performantes électriques vers la transition énergétique

Les constructions d’aujourd’hui étant de mieux en mieux isolées, il est important d’en tirer partie en utilisant des appareils permettant une régulation des plus fine.

L’usage de notre énergie doit ainsi être optimisée et les seules technologies performantes nous permettant de réguler notre demande en fonction de nos besoins électriques.

Pour le président il s’agit d’une conviction : les bâtiments de demain seront électriques. Et si certaines interprétations de la réglementation thermique, reposant sur des « considérations théoriques », ont fait chuter l’utilisation de l’électricité dans les constructions neuves, il devient urgent de se demander si malgré cette évidence, nous sommes bien en train de nous préparer à l’avenir… Voici la vidéo !

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires