En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

L’hôtel de Joséphine Baker est encore plus particulier…

hotel joséphine baker
Par le |

Tandis que la question de la rénovation énergétique du patrimoine de l’Etat soulève quelques remous et que pour en alléger le coût, la préconisation se tourne vers l’éducation des agents et le report de nouvelles constructions au-delà de 2020. La mise aux normes énergétiques de l’hôtel particulier classé de Joséphine Baker est proche du mécénat.

Avec une façade classée « monument historique » et l’absence totale d’isolation, cette maison – rachetée par François Pelegrin, architecte et ardent défenseur de l’environnement – a représenté un défi de taille pris en charge par son entreprise. En acceptant de sacrifier quelques précieux mètres carrés pour travailler l’étanchéité à l’air entre autres aménagements, le résultat est des plus impressionnants : une diminution de 92% de la consommation énergétique, avec notamment des besoins en chauffage passés de 500 à 15 kWhep/m2/an ! Je parle d’énergie primaire (ep) et non de consommation finale. L’ensemble de cette rénovation désormais conforme aux normes BBC a été rendue possible par un équipement venant compléter l’isolation : VMC double flux, pompe à chaleur, chauffage au sol rayonnant, etc. Tout le système de traitement de l’air est dissimulé dans les faux-plafonds.

La créativité est exacerbée puisqu’une pièce « open-space » a été conçue pour recevoir les employés du cabinet d’architecte qui sont réunis devant leurs écrans autour d’une grande table. La chaleur corporelle dégagée par ces salariés est récupérée pour chauffer les autres pièces du duplex. Notamment sous le toit qui abrite un grand living et une mezzanine avec plus de cinq mètres de hauteur de plafond.

Primé par Isover dans le cadre de ses « Energy Efficiency Awards », François Pelegrin tient surtout à souligner avec cette performance qu’il est possible d’atteindre l’excellence thermique pour n’importe quel bâtiment. Néanmoins, M. Pelegrin ne précise pas à quel prix…

Mais cet exemple est une belle vitrine pour démontrer sa compétence avec toutes les nouvelles normes, au moment où les experts certifiés et fiables sont recherchées dans toute la France afin de maitriser l’énergie et les couts! Pour mieux découvrir l’ensemble de ce projet, cliquez ici. Joséphine Baker chantait « j’ai deux amours…ce qui m’ensorcelle c’est Paris tout entier« . L’architecte François Pelegrin peut maintenant la fredonner…

Connaissez-vous d’autres bâtiments classés qui ont reçu des rénovations conformes aux nouvelles normes de la réglementation thermique ?

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires