En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Les EnR dans la cour des grands : Alstom, Areva, EDF, SuezGDF, Total, Vinci…

énergies renouvelables
Par le |

Produire de l’énergie « propre » est un enjeu inscrit de longue date dans les investissements des grands énergéticiens et de leurs fournisseurs. Mais il est intéressant d’observer depuis quelques mois une accélération de leurs acquisitions ou partenariats. Nous assistons à la mutation de producteurs spécialisés dans l’exploitation d’une ressource naturelle (nucléaire, électricité, gaz, pétrole…) vers des généralistes qui veulent au fond satisfaire la demande de leurs clients; de l’énergie verte au même prix qu’avant!

Du côté des énergies éoliennes;

C’est AREVA qui monte au créneau pour répondre à l’appel d’offres du gouvernement français.« AREVA est pleinement impliqué dans le développement d’une filière industrielle en France en apportant son expérience dans la fabrication d’éoliennes de 5 MW. » Anil Srivastava, Président d’AREVA Renouvelables. L’objectif actuel est de produire 6 GW de puissance installée d’ici 2020, grâce à un accord avec l’espagnol Iberdrola Renewables. De son côté, EDF-EN a signé un contrat avec le danois Vestas pour nourrir ses ambitions dans l’exploitation des vents et a conclu un partenariat exclusif avec le groupe danois DONG Energy, spécialisé dans l’éolien offshore, pour répondre au futur appel d’offres français de 10 milliards d’euro…

Et les océans;

Les fournisseurs de technologies comme Alstom sont aussi présents dans cette course aux énergies nouvelles. Alstom met un pied dans un nouveau secteur des cleantech, l’énergie des vagues, en rachetant 40% de la société écossaise AWS Ocean Energy, start-up de 14 personnes qui a développé une bouée verticale amarrée au fond de l’eau et dotée d’un flotteur mécanique, dont le mouvement est converti en électricité.

Enfin le solaire;

EDF-EN prévoit d’installer dans les deux prochaines années un des plus grand parc solaire photovoltaïque au monde en Lorraine avec une surface de  415 hectares. La centrale d’une puissance de 143 mégawatts, devrait produire l’équivalent de la consommation d’une ville de 62.000 habitants. En Guadeloupe, Vinci Energies investit dans l’installation d’une centrale photovoltaïque de 8,74MWc (14 hectares) sur la commune de PETIT CANAL.

Parlons maintenant de TOTAL qui investit pour les trente prochaines années dans les EnR. Total partage une filiale Photovoltech avec GDF Suez afin de produire de cellules photovoltaïques de première génération. Avec EDF, le pétrolier partage aussi la propriété de Tenesol dans la conception, fabrication, commercialisation et exploitation de systèmes solaires photovoltaïques. A l’étranger, Total détient plus de 25% de la start-up américaine AE Polysilicon Corporation (AEP) qui développe une nouvelle technologie de production de polysilicium utilisé pour la fabrication de panneaux photovoltaïques.

Face à des projets d’une telle ampleur et à des investissements aussi importants, il reste évident que l’électricité non nucléaire va alimenter nos bâtiments avec les acteurs de l’énergie et certains de leurs fournisseurs qui pourraient aussi devenir des fournisseurs d’énergies. Donc les innovations thermiques devront répondre aux performances de cette énergie électrique propre… Si vous partagez ce bon sens, laissez nous un commentaire!

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires