En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Stratégie 2050 : Le chemin de la décarbonisation se dessine maintenant

Par le |

Avec la finalisation du Paquet Energie Propre à la fin de 2018, l’Union Européenne se trouve à présent dotée du « cadre climatique et énergétique le plus ambitieux et avancé du monde » et peut se targuer d’être aux avant-postes de la transition énergétique (voir notre article). Mais nous n’avons pas le temps de nous reposer sur nos lauriers :  le Groupe des experts climat de l’ONU (le GIEC) a publié en Octobre un Rapport Spécial qui alarme sur les conséquences environnementales dévastatrices qu’aurait un réchauffement climatique supérieur à 1,5°C.

Le niveau actuel des engagements pris par l’Union Européenne, même en tablant sur une mise en oeuvre rapide et complète du Paquet Energie Propre, ne permet pas d’espérer limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C. Face à cette menace, l’UE doit adopter une vision à plus long-terme de sa stratégie de lutte contre le réchauffement climatique : c’est ainsi que la Commission a publié en Novembre sa stratégie à long terme “Une planète propre pour tous” aussi appelée la Stratégie 2050.

Cette stratégie est composée de huit propositions ou scénarii que les Etats Membres pourraient suivre afin de remplir les engagements qu’ils ont pris lors des Accords de Paris. Cinq de ces scénarii permettent d’atteindre une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 80%, le scénario n°6 permet lui d’atteindre une réduction de 90%. Seuls les scénarii 7 et 8 permettent d’atteindre la neutralité carbone (soit 100% de réduction des émissions de gaz à effet de serre). Il est absolument crucial que les acteurs de l’industrie européenne et française connaissent les différentes options que proposent ces scénarii. En effet, le scénario qui sera choisi par les Etats Membres définira le niveau d’ambition climatique ainsi que les technologies et les solutions d’investissement qui seront adoptées et traduites en législation dans les années qui viennent.

Huit scénarii dans la boîte à outils de la Commission

Les cinq scénarii qui visent une réduction des émissions de 80% sont les suivantes :

  • Le scénario ELEC est fondé sur la réduction drastique de la consommation d’énergies fossiles en faveur d’un fort développement de la consommation d’électricité ;
  • Le scénario H2 est fondé sur la réduction drastique de la consommation d’énergies fossiles en faveur d’un fort développement de la consommation d’hydrogène ;
  • Le scénario P2X est fondé sur la réduction drastique de la consommation d’énergies fossiles en faveur d’un fort développement de la consommation d’énergie “Power to X” ;
  • Le scénario EE est fondé sur le renforcement des mesures d’efficacité énergétique ;
  • Le scénario CIRC est fondé sur le plein développement de l’économie circulaire.

Le scénario n°6 sert d’intermédiaire entre la première et la troisième catégorie avec un objectif de réduction des émissions de 90% :

  • Le scénario COMBO combine les actions et technologies et s’appuie – bien que de manière limitée seulement – sur les technologies d’émissions négatives.

Les deux derniers scénarii visent la neutralité carbone, ce qui est le seul objectif cohérent avec la volonté de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C :

  • Le scénario 1.5TECH combine toutes les technologies précédemment évoquées et s’appuie lourdement sur le développement de la biomasse et des technologies de captage et stockage du carbone ;
  • Le scénario 1.5LIFE est moins fondé sur le développement des technologies précédemment évoquées et plus sur un changement des préférences et des modes de vie des consommateurs dans le but d’une montée en puissance de l’économie circulaire.

Les yeux rivés sur le Conseil Européen et le Sommet du 9 Mai

Depuis que la Commission a publié sa stratégie, les députés européens ont eu l’occasion de se prononcer quant à ceux des scénarii qu’ils voudraient voir adoptés et mis en oeuvre. Dans une résolution non-contraignante adoptée en Mars à 369 voix contre 116, le Parlement Européen se place clairement en faveur des scénarii qui visent la neutralité carbone, à savoir les scénarii 1.5TECH et 1.5LIFE. Mais le choix final n’appartient pas aux députés : ce sont les Etats Membres qui auront le dernier mot sur cette question. Les Chefs d’Etat se rencontreront le 9 Mai au Sommet de Sibiu afin de discuter du futur de l’Union Européenne et la Stratégie 2050 ainsi que les divers scénarii qu’elle propose seront à n’en pas douter un sujet brûlant.

A la veille de la publication de la Stratégie par la Commission, le Danemark, la Finlande, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovénie, l’Espagne et la Suède avaient cosigné une lettre exhortant la Commission à inclure des scénarii visant la neutralité carbone. On peut donc raisonnablement espérer que lors du Sommet ces pays seront partisans des scénarii 1.5TECH et 1.5LIFE. Mais ils peuvent d’ores et déjà s’attendre à d’âpres négociations : l’Allemagne, la Pologne, la Hongrie et la République Tchèque ont jusqu’à présent refusé de lier spécifiquement la lutte contre le changement climatique de l’UE avec l’objectif de limitation du réchauffement à 1,5°C. L’issue du Sommet de Sibiu et le scénario qui sera choisi par les Etats Membres déterminera le niveau de décarbonisation que l’UE peut espérer atteindre en 2050.

C’est la raison pour laquelle, le conseil d’Equilibre des Energies à tous les acteurs de l’industrie engagés en faveur de la neutralité carbone est de continuer à exhorter les gouvernements et Chefs d’Etat à adopter la position la plus forte et la plus ambitieuse qui soit lors du Sommet du 9 Mai.

PARTAGER CET ARTICLE