En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

EdEn & innovation : interview de Thierry Le Boucher (Directeur délégué d’EDF R&D)

Par le

Interview de Thierry Le Boucher suite à la visite de l’EDF Lab Paris-Saclay organisée par EdEn. Le Directeur délégué d’EDF R&D a eu l’amabilité de répondre à quelques questions sur l’implication de son groupe dans la Transition énergétique.

Plus d’informations sur la visite de l’EDF Lab Paris-Saclay : EdEn & innovation : visite de l’EDF Lab de Paris-Saclay

EDF est engagée depuis longtemps dans la Transition énergétique, comment la R&D au sein du groupe participe-t-elle à cet effort ?

Thierry le Boucher : EDF est fortement engagée dans la transition énergétique : En France continentale, EDF fournit une électricité bas carbone (en moyenne 17g par kWh), nous voulons encore réduire ce contenu carbone, par le développement des ENR, par le pilotage des usages pour consommer quand le contenu carbone est le plus faible. Partant d’un excellent niveau les progrès sont plus compliqués mais la R&D s’implique fortement. Le grand enjeu pour notre pays est de décarboner l’économie. L’électricité bas carbone a un rôle majeur à jouer. Convertir à la Pompe à Chaleur et mieux isoler un logement chauffé au fioul, c’est réduire par 20 les émissions de CO2, remplacer un véhicule à essence par un véhicule électrique, c’est encore une réduction des émissions du même ordre.Alors, à la R&D d’EDF  nous travaillons sur  ces sujets, avec nos partenaires industriels pour construire les solutions fiables, économiques, bonnes pour la planète et qui créent de l’emploi en France.

Lors d’un Atelier-Débat, le Directeur R&D d’EDF, Bernard Salha avait évoqué le scénario d’une Europe décarbonée avec un mix énergétique composé de 60 % d’EnR en 2050. Qu’en est-il des travaux sur « les systèmes électriques de demain » pour que ce scénario se réalise ?

TLB : Dans le domaine électrique, il faut toujours garder à l’esprit la dualité Puissance Energie. Quand on parle puissance, 1 GW de photovoltaique correspond à 1 GW de nucléaire ou 1 GW d’éolien. Quand on parle énergie, en France Continentale avec ce même GW de puissance max, la production est possible un peu plus de 1000 heures en solaire, 2500 heures en éolien et 7000 heures en nucléaire. Alors, pour augmenter la part d’éolien et de PV, nous travaillons sur le stockage, sur la configuration et le contrôle commande des réseaux qui doivent s’adapter par exemple à une croissance rapide de la production solaire le matin puis à une décroissance aussi rapide le soir.

En savoir plus : EDF, ENGIE et les « systèmes électriques de demain »

« Les systèmes électriques de demain » font la part belle au numérique. Aujourd’hui, comment EDF intègre dans sa stratégie de R&D les start-up innovantes dans ce domaine ?

TLB : Nous sommes en contact avec des start-ups partout dans le monde. Notre équipe open innovation met en œuvre une démarche très structurée en la matière qui nous permet de proposer chaque année aux différents métiers d’EDF une quarantaine d’innovations issues de nos échanges avec l’écosystème de l’innovation qui nous entoure.

Pour conclure, à titre personnel, quelle est la technologie / recherche dans laquelle vous croyez le plus pour le futur ?

TLB : L’électricité bas carbone sans l’ombre d’un doute. Le changement climatique est un défi mondial, il faut rendre l’électricité de plus en plus bas carbone et transférer vers l’électricité tous les usages aujourd’hui couverts par les combustibles fossiles. Pour cela, il n’y a pas une solution unique, il faut savoir stocker l’électricité, piloter les consommations des clients, piloter les réseaux, produire l’électricité avec des sources bas carbones – ENR, nucléaire, biomasse,hydraulique – tout en maintenant le haut niveau de service actuel pour le client. C’est notre activité quotidienne à la R&D d’EDF.

Plus sur la recherche chez EDF : EDF ouvre les portes de son centre de R&D des Renardières

Thierry le Boucher est Directeur délégué d’EDF R&D depuis juillet 2015.

Dans le cadre de ses fonctions, il est notamment en charge des énergies nouvelles, des réseaux, du commerce et des services.

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires