LOGO équilibre des énergies

Pour visualiser l'animation télécharger flash ici

Réagir Facebook Twitter Email

Lors de nos rencontres Énergies et Bâtiments, qui avaient lieu vendredi 1er juin à Lyon, nous avons eu l’opportunité d’écouter Olivier Cottet nous présenter le programme Homes (Habitats et bâtiments Optimisés pour la Maîtrise de l’énergie et des Services). La singularité et les bons résultats du programme Homes nous incitent à vous rapporter en priorité la synthèse de cet exposé.

Ce programme collaboratif d’innovation financé par l’état, en cours depuis 2008, a pour objectif de trouver des solutions permettant à l’ensemble du parc existant « d’évoluer vers des performances acceptables, et de viser les très hautes performances pour des bâtiments neufs ».

Agir rapidement

La mission du programme Homes est d’observer sur un échantillon de bâtiments dans l’ensemble du parc européen, comment l’énergie est utilisée par ses occupants. Peu importe l’enveloppe ou l’âge du bâtiment, le but étant de comprendre à quoi sert l’énergie dépensée pour pouvoir la réduire par la suite. Deux tiers des recherches ont été effectués sur le parc tertiaire, ce dernier étant le plus facile à maîtriser pour pouvoir faire des économies conséquentes.

Dans un contexte écologique inquiétant, il est indispensable de trouver des solutions et de mettre en place des mesures efficaces pour réduire notre consommation d’énergie. D’après Monsieur Collet, directeur Marketing et Filières du programme Homes, il est important de s’appuyer sur la performance effective de chaque bâtiment afin de pouvoir évaluer les changements à mettre en place pour réduire leurs dépenses énergétiques. « Le meilleur référent d’un bâtiment c’est lui-même ».

Les domaines de recherche

Tout d’abord il est important de comprendre à quoi sert l’énergie : pourquoi s’en sert-on ? Afin de pouvoir envisager des économies, il faut avant tout se demander à quel moment et pourquoi on l’utilise. L’équipe du programme Homes a fait de nombreuses recherches sur la compréhension du confort, une étape indispensable de la mission.

« L’énergie la moins polluante est celle que l’on a pas consommé », il est donc fondamental d’observer toutes les pertes et les gaspillages afin de pouvoir les réduire. Pour y parvenir, il est important de responsabiliser l’occupant du bâtiment, de l’informer, mais également de lui fournir des installations « ergonomique » en fonction de son mode de vie.

L’énergie à économiser ne se limite pas exclusivement au chauffage qui ne représente que 50% du problème de l’Europe, et 20% du problème des bâtiments construits. Les recherches du programme Homes se sont portées sur tous les usages d’énergie ainsi que sur les nouveaux modes de consommations permettant de piloter de manière responsable les dépenses d’un local.  L’enjeu d’efficacité énergétique passera d’après Olivier Collet par tous ses outils professionnels.

Les différentes solutions

Afin de parvenir à optimiser la consommation d’énergie d’un bâtiment, il est indispensable d’avoir le bon raisonnement. Il ne s’agit pas de mesurer sa consommation mais de mesurer pourquoi cette consommation. Il y a un réel travail « éducatif » sur les occupants de locaux pour qu’ils parviennent à penser « usage d’énergie » et non plus « consommation d’énergie ». Il semblerait que l’usage et la compréhension du comportement soient les points clés du programme.

Il faut donc raisonner en fonction de chaque pièce pour trouver où sont les éléments d’économies. Certaines installations performantes ne laissent pas la possibilité aux occupants de couper le chauffage d’une chambre inoccupée par exemple, ce qui est loin d’aller dans ce sens. Olivier Collet vante un futur ou le bâtiment pourrait obéir à ses habitants d’un geste simple, et non l’inverse.

Il est également important d’optimiser l’approvisionnement des réseaux fournissant l’énergie dans les locaux (tuyaux, gaines, fils) en limitant l’utilisation des éléments de consommation, ou parfois juste en la décalant de quelques heures.

Mais pour que toutes ces solutions puissent être mises en place, il faut avant tout fournir les bonnes informations aux différents intervenants dans la vie du bâtiment. Propriétaires, gestionnaires, occupants ou techniciens n’ont pas besoin des mêmes indications. Il est pourtant indispensable de commencer par éduquer, impliquer et sensibiliser ces différents intervenants pour obtenir des résultats optimisés tout en simplifiant un message parfois trop complexe.

« Rendre les solutions de performance énergétique des bâtiments accessibles à tous… »

Les bâtiments consomment énormément d’énergie. Il est pourtant possible aujourd’hui, grâce aux multiples techniques de performance, de les adapter afin de réduire leur consommation d’énergie, que ce soit en visant des mesures de très hautes performances pour les bâtiments neufs, ou en améliorant les performances des bâtiments existants.

Pour l’instant, le programme Homes a des résultats plus que favorables avec une économie allant de 20 et 60% de la facture globale d’un site. D’un point de vue écologique, 40% de la facture post bâtiment est effacée sur 280 millions de bâtiments.

Pourtant, si ces solutions semblent répondre à une demande de performance énergétique de plus en plus exigeante, elles ne peuvent pas être mises en place dans les conditions actuelles. En effet, pour pouvoir contrôler les bâtiments, il faudrait qu’ils soient contrôlables et les éléments techniques pilotables dans chacune des pièces.

L’intégration d’outils de mesure sera probablement le facteur le plus important pour la réussite de ce programme Homes, principalement axé sur la compréhension de la consommation d’énergie.

Si vous avez des commentaires ou des questions sur cet exposé, partagez-les ici. Nous les soumettrons à M.Cottet…

3 commentaires

  • Log | 9 juin 2012 à 15 h 14 min | 1

    Bonjour…

    En premier, qui contrôle ces bâtiments ???…Des « formés » en 1 semaine !!!
    En deux, la vitesse de déperditions dépendra de tout ce que nous donnent les thermiciens et laboratoires, mais aussi le type de chauffage et son mode de transmission !!!
    Troisièmement, QUI DOIT PAYER ???

    En fait, vous aurez beau tenter de vouloir éduquer, je vous suggère de parcourir les forums des « bricodépanneurs de chauffage ou d’électricité » pour appréhender parfois l’insoutenable !!!
    Pire peut-être, les écolos-concepteurs de…l’infini, ou du…non-fini…
    Tout le monde n’a pas l’esprit logique, pratique, et surtout…technologique…Ni surtout l’expérience de terrain…
    Mais le plus révoltant est d’oser vouloir jouer le rôle du gestionnaire avec un Linky fabriqué par celui qui aura signé ce contrat et avancé l’idée au niveau des politiques !!!

    Avant de jouer aux suppresseurs d’emplois pour l’actionnariat, et au régulateurs d’énergie par boîtiers interposés, prenez le temps d’analyser le comportement du Français !…

    Qui, dans l’ensemble de ce site et chez ses intervenants, aura été formé totalement en fuel gaz et électrotechnique, et aura parcouru les maisons individuelles et entreprises afin de trouver la panne, chercher l’erreur d’installation (et Dieu sait qu’elles sont légions !), aura fait du H24 sur le terrain pour régler, tenter d’offrir le meilleur rendement de combustion, et surtout CONSEILLER !!!…Sans oublier…SAUVER des usagers sans qu’ils ne s’en rendent compte ou intervenir avant les pompiers !!!

    Donc, je vous le dis, vos propres dépenses d’énergies individuelles sont LOIN DE LA BASE, car vous ne « fonctionnez » qu’autour d’actions associatives respectables, mais dont les pensées et volontés sont trop éloignées de la réalité !!!

    Je lisais sur le site la promotion de radiateurs électriques par…convection !!! Ou encore d’accumulateurs !!!
    Faites la promotion de la plaque électrique pendant que vous y êtes, et nous aurons LA TOTALE !!!

    On ne peut tout savoir, je vous l’accorde, mais les livres n’ont jamais fait l’écrivain !…De même que la formation ne fera jamais les techniciens ou ingénieurs sans un cerveau adapté et conçu pour l’ingénierie !!!

    Je ne vous donnerai pas l’orientation réelle à prendre, car le « vol » de connaissances ne me dérangerait pas sauf que celles-ci serait automatiquement déformées…Il y a trop d’enjeux financiers du côté des partenaires « électriques » alors que je pense être « pur » et sincère !…

    Le chauffage est un monde « réservé », sans vouloir « me la péter » !…(Sic !)…Combien de fois, naguère, suis-je intervenu APRES les plus grosses entreprises, les ingénieurs thermiciens, etc…
    Qui a la VRAIE PAROLE ???…
    Heureusement que je ne suis pas allé à ce congrès de Lyon, je crois que j’aurais explosé mon taux de colère !!!

    Nous avons face à nous, en matière de chauffage et d’énergie, le moyen de créer de l’industrie, des emplois spécialisés et de la véritable ECOLOGIE D’AVENIR !!!
    Mais nous tournons et retournons des idées de…désolé hein !…bobo-écolos dans un bol d’eau tiède et sans saveur…

    Tenez…Je vous donne JUSTE une petite orientation pratique (euh, 1 parmi tant d’autres, bien sûr !), sans trop en dire…Vous ferez la chaîne d’analyses et de prospectives par vous même…Et puisque j’en ai « parlé » plus haut:

    — La plaque de cuisson à résistance électrique (l’effet joule quoi !…)—

    Calculez, réfléchissez, anticipez, allez loin…très loin !…Y’a du grain à moudre sur ce simple objet qui participe ENCORE, hélas, à notre quotidien !!!

    Ensuite, nous pourrons reparler des Linky et autres…fadaises financières !!!

    Désolé, mais à l’aube d’un RIO+20 INUTILE car explorant des domaines futiles face à la seule résolution nécessaire pour contrer cette destruction potentiellement irréversible de notre planète, je ne peux qu’être directif, opérationnel et donc autoritaire…N’en déplaise !…

    Sachez que depuis presque vingt ans, j’interpelle des « olibrius politicus » pour que nous puissions économiser quelques TERA Watts par la simple logique, mais la dure règle de l’indépendant/intervenant/inintéressant donc, est d’une logique imparable…

    Si certains lecteurs sont hauts placés dans le nouveau gouvernement, je veux bien aider, mais si j’interviens, il faudra alors m’écouter !!!

    Merci de m’avoir lu et…bonne continuation dans l’écologie « bobolitique » !…

    Log, sans doute imbu, et progressivement inquisiteur d’écologies…(@Log_yves)

  • The HOMES program: industry and researchers together to improve the energy efficiency of buildings | Electrical efficiency : the web-magazine about energy efficiency - Rexel | 6 novembre 2012 à 19 h 49 min | 2

    […] according to Olivier Cottet, Marketing Director at Schneider Electric, it is necessary to make those living in these buildings […]

  • Le programme HOMES : les industriels et chercheurs s’associent pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments | efficacité électrique : le magazine spécialisé sur l'efficacité énergétique - Rexel | 6 novembre 2012 à 20 h 05 min | 3

    […] pour Olivier Cottet, Directeur Marketing chez Schneider Electric, pour que cette initiative soit totalement efficace, […]

Laisser un commentaire

* champs obligatoires

Newsletter
août 2016