En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour mesurer l'audience de notre site.
FERMER

Serge Lepeltier s’exprime sur le retrait des EU de l’accord de Paris sur le Climat

Par le |

Donald Trump a confirmé le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le Climat. Quelles seront les conséquences de cette décision qui marque une rupture dans l’élan de solidarité de la communauté internationale pour lutter contre le changement climatique ? Serge Lepeltier, président d’EdEn, réagit à cette annonce.

« La décision de Donald Trump est la plus négative qui soit pour la planète et les Etats-Unis. Elle revêt un caractère primaire et constitue un refus de voir la réalité du changement climatique et de ses effets dévastateurs pour l’humanité. Il s’agit d’un recul qui privilégie le court terme alors que les Etats-Unis sont les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre par habitant dans le monde. Contrairement à ce que l’on entend ça et là, ce n’est pas la Chine qui arrive en tête de ce triste palmarès mais bien les Etats-Unis.

Les conséquences sur l’environnement et les populations de cette décision américaine peuvent s’avérer graves. Sans un engagement fort de l’ensemble de la communauté internationale contre le changement climatique, des études économiques validées montrent que la pauvreté augmentera dans les pays défavorisés.  Des dizaines de millions de personnes devront changer de lieux pour survivre, avec le risque de créer des conflits internes et externes et de déséquilibrer profondément les relations internationales. Les pays développés ne seront pas épargnés puisque les conséquences économiques d’un statu quo sur le réchauffement climatique seront globales avec une perte, à long terme, selon l’étude de Nicholas Stern de 20 % du PIB mondial.

Donald Trump va non seulement à l’encontre du sens de l’Histoire mais sa décision est également en totale contradiction avec le développement économique. Le déploiement des énergies renouvelables est en effet producteur de développement économique, Donald Trump ne semble pas le mesurer ou ne pas vouloir le mesurer en niant la réalité du changement climatique via sa décision somme toute très égoïste.

Certes, cet événement peut renforcer le lien et la cohésion des pays de l’Union Européenne qui sont fortement engagés sur ces questions comme la France, l’Allemagne, la Suède pour ne citer qu’eux. Le renforcement de l’Union Européenne peut être une excellente chose mais se réalisera-t-il, c’est une vraie question pour l’avenir.

Je tiens enfin à souligner la volonté de la Chine de combattre les émissions de gaz à effet de serre et le changement climatique. Ce pays a compris que cela lui permettrait de plus de lutter contre la pollution de l’air qui pose de réelles problématiques de santé publique et de qualité de vie pour la population. La Chine considère également que lutter contre le changement climatique est un atout économique à moyen et long terme. Dans cette période quelque peu chaotique, la position chinoise est plutôt rassurante. »

PARTAGER CET ARTICLE

0 commentaire

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires